ALERTE :

    #Bénin/Entreprenariat Appui aux Mpme, Alexandre Houédjoklounon plaide pour l’intensification des mesures - Les Pharaons

    pm

    Les micro, petites et moyennes entreprises produisent plus de 40 % de la richesse nationale. A en croire Alexandre Houédjoklounon, directeur général de l’Agence nationale des petites et moyennes entreprises (Anpme), quelques 3 512 886 emplois sont créés par les micro, petites et moyennes entreprises (Mpme), tous secteurs d’activités confondus au Bénin, selon les données de la vingt-quatrième édition de la conférence périodique du ministère de l’Economie et des Finances en août dernier. Elles occupent 94,2 % des actifs, aussi bien du secteur formel que de l’informel, et produisent plus de 40 % de la richesse nationale. Nonobstant les efforts du régime actuel en vue de les promouvoir, elles sont confrontées à des défis de restructuration et de survie, en dépit des instruments dédiés à leur compétitivité.
    Il faut noter que 84,1 % des emplois créés proviennent des Unités de production informelles, si l’on s’en tient aux chiffres issus de l’Enquête régionale intégrée sur l’emploi et le secteur informel (Eri-Esi 2018) réalisée par l’ex-Institut national de la statistique et de l’analyse économique (Insae) avec l’appui technique de l’Observatoire économique et statistique d’Afrique subsaharienne (Afristat). De fait, ces emplois sont vulnérables avec de fortes disparités selon le niveau d’instruction et le milieu de résidence.
    Une certaine dynamique de croissance de la formalisation et de la création d’entreprises est enregistrée ces dernières années, grâce aux réformes Doing Business enclenchées. Le nombre d’entreprises formalisées est passé respectivement à 23 705 en 2018 puis à 26 658 l’année suivante, note l’Agence pour la promotion des investissements et des exportations (Apiex). Ces données sont toutefois loin de refléter la réalité sur les Mpme en matière de création d’entreprise au Bénin. Déjà, au 31 décembre 2018, 1 305 162 unités de production exerçaient dans le secteur informel, a révélé l’Eri-Esi.
    Deux principaux instruments assurent la promotion des Pme au Bénin. L’Agence de développement de l’entreprenariat des jeunes (Adej) est un dispositif de mise en œuvre des programmes d’appui à l’entreprenariat en constituant des pépinières de Pme capables de créer de la valeur et d’offrir des opportunités d’emplois durables. Elle contribue à la préparation de la Pme via l’incubation, le mentorat et la capacitation des primo-entrepreneurs qui viennent de démarrer.
    L’Anpme, quant à elle, procède à l’identification et au diagnostic des Pme ainsi qu’à la facilitation au financement et aux marchés à travers l’accès à l’information et aux technologies, le coaching, le réseautage et le suivi. Comme acquis, indique son directeur, l’agence a réalisé un répertoire des Pme sur tout le territoire national et mis en place un dispositif d’intervention opérationnel et des partenariats divers avec l’écosystème des Pme.
    Malgré l’existence de ces dispositifs, les Mpme sont minées par des difficultés telles que le manque de synergie des actions en leur faveur, la superposition de structures ou cellules de projets avec des missions proches, voire similaires, l’insuffisance des ressources financières, la lourdeur administrative, indique le Dg/Anpme. Il estime qu’un meilleur financement de l’Anpme permettrait d’assurer l’accompagnement à une meilleure gouvernance des Mpme et la mise en place d’un système d’information comptable et financière fiable. En cela, soutient M. Houédjoklounon, la création et l’opérationnalisation du Fonds de développement des Mpme s’avèrent nécessaires à côté d’un environnement plus propice et incitatif à la formalisation des Mpme. La mise en place d’un programme de développement des entreprises au niveau local est aussi importante.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment