ALERTE :

    Bénin/ Politique Hounkpè : « Yayi Boni, c’est mon patron » - Les Pharaons

    paul hounkpe 1

    Pas question de briser le miroir de politesse. L’heure est à l’adoption d’un langage qui peut lui valoir l’amour de son ex-mentor politique. Paul Hounkpè, nommé chef de file de l’opposition selon le décret n°2021-183 du 28 avril 2021, est à l’école de la modération et de l’humilité. En dépit des pouvoirs qu’il concentre entre ses mains pour incarner à lui seul toute l’opposition, le Secrétaire exécutif national du parti Fcbe veut reconnaître et assumer ses limites dans un espace politique dominé par la présence des aînés. Nommé chef de file de l’opposition conformément à la loi°2019-45 du 25 novembre 2019 portant statut de l’opposition en République du Bénin, Paul Hounkpè peine à faire l’unanimité devant ses pairs.

    Mais l’homme sait qu’il doit aller rechercher au fin fond de ses tripes les ressources nécessaires pour véritablement porter la cause de l’opposition plurielle. Pour y arriver, l’humilité est la première arme que l’ancien ministre de la culture utilise. Il s’agit d’une sorte de mea-culpa face à un mentor politique frustré depuis deux ans au moins. Reçu ce lundi 27 septembre 2021 sur une chaîne de télévision privée à Cotonou, Paul Hounkpè, chef de file de l’opposition béninoise, a eu des mots assez flatteurs à l’égard de l’ancien Président de la République, Boni Yayi. Le 22 septembre 2021, Boni Yayi a été reçu en audience par le Président Patrice Talon. Les débats qui ont suivi ce tête-à-tête ont attesté d’une certaine popularité inaltérée de l’ancien Président de la République décidé à jouer la carte de la paix, du dialogue et de l’apaisement après des années de conflit avec son successeur. interrogé sur cette montée en puissance de la popularité de son mentor Boni Yayi avec qui il est en froid, le chef de file de l’opposition, Paul Hounkpè n’ose pas la comparaison. « (…) Yayi Boni, c’est mon patron et je ne peux jamais le concurrencer sur le terrain de la popularité. Ah, ça jamais !.

    Au contraire, j’ai besoin que sa popularité soit mise au service de notre parti, son parti d’ailleurs. Il ne peut d’ailleurs pas de départir des cauris. (…) Le Président Boni Yayi est un grand homme d’État. », a déclaré Paul Hounkpè. Ainsi, le chef de file de l’opposition reconnaît la prépondérance de la voix de l’ancien chef d’État Boni Yayi sur l’échiquier politique national. Un poids politique qui justifie d’ailleurs l’espoir d’un retour au calme après le tête-à-tête Yayi-Talon. La crise politique s’était cristallisée autour des deux personnages. Le chef de file de l’opposition qui n’a jusqu’ici pas été reçu par le Président de la République Patrice Talon tirera encore plus des leçons politiques de l’attitude de son ancien mentor Boni Yayi réputé opposant radical. Dans sa position de chef de file de l’opposition, Paul Hounkpè évite tout affront à l’égard de l’ancien Président Boni Yayi.

    Sans doute, une option pour s’attirer ses bonnes grâces afin de réussir sa mission. On se rappelle, entre le Secrétaire exécutif national du parti Fcbe, Paul Hounkpè, et Boni Yayi, ce n’était plus la lune de miel. À la lisière des élections communales de mai 2020, Boni Yayi, président d’honneur du parti Fcbe avait été contraint à la démission. L’ancien président de la République ne voulait pas cautionner certaines options politiques faites par Paul Hounkpè, le nouveau Secrétaire exécutif national du parti Fcbe.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment