ALERTE :

    Bénin/Politique Une arrogance ruineuse pour l’opposition - Les Pharaons

    Opposition

    Divisée plus que jamais, l’opposition est en rupture avec la retenue qu’il convient d’observer face à une certaine situation. Après les réactions écartelées de certains de ses leaders présents sur le territoire national, cette semaine qui s’achève, l’opposition de la diaspora a donné de la voix suite à la rencontre Talon- Yayi. Le 22 septembre 2021, l’ancien Président de la République, Boni Yayi, a été reçu par son successeur, le Président Patrice Talon. Précisant qu’il s’est rendu au palais de la Marina sous l’étiquette d’ancien Président de la République, Boni Yayi a plaidé, entre autres, pour la libération des « détenus politiques, le retour des exilés politiques», le dialogue et la décrispation de la situation sociopolitique, etc. Cette posture de ” sage” prise par l’ancien Président de la République ne passe pas très bien chez certains personnages dont le passé sulfureux ne fait plus l’ombre d’aucun doute. « Personne ne lui a donné mandat d’aller parler au nom des opposants »; « Boni Yayi a capitulé »; « Il ne s’agit pas de personnaliser» le conflit, « c’est humiliant pour le statut d’ancien président »… Depuis cette inédite rencontre du 22 septembre qui a redonné de l’espoir au peuple et a répandu une pluie de paix sur les populations, un marché d’expressions critiques s’est créé contre l’ancien Président de la République. Ceux pour qui, Boni Yayi est allé plaider préfèrent exceller dans les injures sous un ton arrogant. Une sorte d’ingratitude envers quelqu’un dont le seul péché aura été de plaider pour leur retour au pays. Boni Yayi qui a compris qu’il ne sert à rien de bomber les muscles contre la République est sur la voie de la raison. Mais l’arrogance des supposés ”exilés politiques” rend compte de ce qu’ils ne sont pas prêts à assumer leurs responsabilités dans les affaires qui pèsent sur eux, et par conséquent, ne veulent pas s’incliner devant la République. Avec cette posture, ces personnages de l’opposition hors du territoire national, ne feront que radicaliser les « gens d’en face» comme l’a dit Paul Hounkpè, Chef de file de l’opposition. Les voix devraient suffisamment s’accorder pour baisser la tension. Les arrogants méritent-ils un pardon ?

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment