ALERTE :

    #Bénin/Economie Les recommandations de la Bad pour une croissance plus inclusive - Les Pharaons

    bad

    La Banque africaine de développement (Bad) a rendu publique sa Note de diagnostic pays (Ndp). La Bad analyse dans son rapport sur le Bénin intitulé « Accélérer la transformation structurelle pour une croissance inclusive », que le Bénin esquisse un modèle de croissance et de développement qui pourrait être plus inclusif. « Les performances économiques ne se sont pas traduites par l’amélioration de la redistribution des revenus disponibles, révélant ainsi le caractère peu inclusif de la croissance », relève le document qui, par ailleurs, fait état des perspectives d’une transformation structurelle de l’économie du pays pour réduire la pauvreté.

    Les « distorsions », selon les spécialistes, se justifient par la « rigidité structurelle » de l’économie qui ne permet pas d’amorcer suffisamment la transformation structurelle, ni de réduire significativement la pauvreté. A les en croire, elles reflètent in fine le caractère « non inclusif » de cette trajectoire de croissance. « L’économie est restée structurellement orientée vers les activités à faible productivité (agriculture de subsistance, secteur informel) », souligne le rapport. Jusqu’à présent, les moteurs de la croissance continuent de reposer sur l’agriculture (coton notamment), le commerce et les transports (port de Cotonou). D’où, il convient de réorienter les politiques de développement du pays.

    Selon l’institution continentale, Pour inverser la tendance, le nouveau modèle de croissance et de développement esquissé pour le Bénin repose sur six axes principaux. Les stratégies suggérées portent sur le développement du capital humain pour une productivité accrue, des chaînes de valeurs agricoles et industrielles, des infrastructures de soutien à la compétitivité par des investissements publics efficaces. Il est aussi question d’améliorer l’environnement des affaires pour le développement du secteur privé, de diversifier les exportations et promouvoir l’intégration régionale et de renforcer les mécanismes distributifs de la richesse pour une croissance inclusive. L’Etat devra en outre poursuivre les politiques macro-budgétaires saines, renforcer le cadre réglementaire et institutionnel pour le développement des investissements privés et accroître les investissements publics efficaces.

    La Ndp fait état d’une pauvreté élevée, malgré les performances économiques enregistrées ces dernières années. La pauvreté au niveau national s’élevait à 38,5 % en 2019 contre 39,3 % en 2015, soit une légère baisse de 0,8 point de pourcentage. La pauvreté rurale reste forte à 44,2 % contre 31,4 % pour le milieu urbain, soit +12,8 points de plus, en 2019, selon les données de l’ex-Institut national de la Statistique et de l’Analyse économique (Insae).

    De plus, l’Indice de développement humain (Idh) reste aussi faible : le pays est classé 30e en Afrique et 163e sur le plan mondial avec un Idh de 0,52 en 2019, selon la Banque mondiale. L’Indice d’inégalité du genre (Iig) est estimé à 0,612 pour le Bénin classé 148e sur 162 pays, indique le Rapport sur le développement humain 2020 du Pnud. Pourtant, le pays a réalisé, au cours de la dernière décennie, des bonds économiques avec un taux de croissance de 5 % en moyenne. De pays à faible revenu, il a été même reclassé à partir de juillet 2020 au rang des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure avec un revenu national brut par habitant qui a fortement augmenté de 757 dollars Us en 2010 à 1250 dollars Us en 2019.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment