ALERTE :

    Bénin/ Politique « Déparasitage ». Hounkpè reçoit une claque d’un ex-FCBE - Les Pharaons

    IMG-20211016-WA0003

    Au sein du parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), l’organisation d’un forum civique de réflexion n’est pas à l’ordre du jour. Le délitement total dans lequel s’enlise ce parti est vu à minima par le secrétaire exécutif national, Paul Hounkpè. Face à une base qui se rétrécit avec une crise de démissions des cadres et militants, la réponse musclée apportée n’est rien d’autre qu’une communication offensive dont le seul mérite aura été d’exacerber la crise politique inquiétante ne laissant aucune chance à une quelconque réconciliation présente et future. Les démissions sont un fait, le malaise ressenti au sein du parti l’est aussi et le Sen Paul Hounkpè est l’objet de toutes les récriminations. Traités de « parasites » au détour des opinions émises par voie de presse, les démissionnaires du parti Fcbe n’ont pas marché leurs mots. Sur l’émission Diagonale de la chaîne numérique Bi-News ce weekend, Dr. Laurent de Laure Faton, ex-secrétaire exécutif national adjoint à l’économie numérique du parti Fcbe qui venait de démissionner le 12 octobre a réagi. À en croire Laurent de Laure Faton qui a porté la voix du parti Fcbe pendant plus de 3 ans, les démissions en cascades, loin d’être un déparasitage, sont comme une tempête dans un verre d’eau fermé qui finira par exploser le parti dans les mains de Paul Hounkpè. L’invité de l’émission Diagonale de Bi-News fait savoir que la démission des cadres de premier plan et autre acteurs majeurs a comme conséquence directe la démission des militants présents dans leurs fiefs politiques. « Théophile Yarou est de Bembèrèkè, c’était lui le secrétaire exécutif national adjoint, Fcbe a aujourd’hui un maire à Bembèrèkè et vous savez que Théophile Yarou était le métronome du jeu Fcbe. S’il quitte, il a quitté avec les conseillers qui sont avec lui. Si lui part et que c’est du déparasitage, ce n’est pas un problème (…)», ironise Dr. Laurent de Laure Faton qui donne aussi l’exemple du coordonnateur de la 22ème circonscription électorale, Clément Koutchadé dont la démission a entraîné aussi celle des 7 conseillers communaux Fcbe à Pobè. Porte-parole atypique du parti Fcbe dans les médias ces trois dernières années, Laurent de Laure Faton estime modestement que son office a soigné l’image du parti et qu’il manquera à la ”sauce cauris” déjà trop salée et impropre à la consommation. « Si je pars et qu’on dise aujourd’hui que c’est du déparasitage, tant mieux ! Ceux qui font cette communication, ils vont juger les effets les jours et les mois à venir. C’est une communication qui tend à cacher le drame qui est à l’intérieur.», a déclaré Laurent de Laure Faton. La dictature au sein des partis, dit-il, doit se faire avec les textes. Mais, relève-t-il, si tel n’est pas le cas, cela veut dire qu’à un moment donné, il y a un individu qui se sent plus fort que tout le monde et peut se lever et suspendre tout le monde. « Un individu s’est senti du jour au lendemain plus fort », a conclu Dr Faton qui argumente que le pouvoir fait tourner la tête à son ex-secrétaire exécutif national Paul Hounkpè.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment