ALERTE :

    Diagonale Parti LNA, idéologie, financement et rapports opposition - mouvance - Les Pharaons

    IMG-20211016-WA0003

    «La Nouvelle Alliance » (LNA). C’est le nom du nouveau parti politique qui prend ses premières marques ce samedi 16 octobre 2021 dans l’espace politique avec un congrès constitutif. À Parakou où ils sont réunis dans la salle d’alphabétisation, les militants et membres fondateurs du parti LNA, la plupart des membres démissionnaires du parti Fcbe, vont peaufiner leur projet politique pour se lancer dans la conquête de l’électorat. Mais à la veille de ce congrès, la chaîne Bi-News, première audience numérique au Bénin, a eu l’exclusivité des informations relatives à « l’identité» du parti La Nouvelle Alliance. Initiateur et membre fondateur du parti LNA, Dr. Laurent de Laure Faton a été reçu sur l’émission Diagonale. Au cours de l’émission, il
    a levé le voile sur l’idéologie au cœur du parti La Nouvelle Alliance, le financement du parti, le positionnement du parti dans l’espace politique, ses rapports avec l’opposition et la mouvance ainsi que ses projets pour les prochaines élections. « Nous avons dit que la seule et meilleure formule, c’est qu’on accentue les partis politiques autour des idéologies. Au regard de toutes nos expériences et de la réforme en cours, nous avons voulu nous appuyer sur une idéologie essentiellement. Nous voulons faire aujourd’hui du socio-libéralisme pur», a déclaré Dr. Laurent de Laure Faton. Selon lui, le défi que se lance le nouveau parti LNA est de réussir à centrer le débat politique autour des idéologies qui font défaut actuellement dans les partis politiques. Quant au contenu du socio-libéralisme, l’invité de l’émission Diagonale de Bi-News soutient que les fondateurs du parti LNA veulent y mettre du « contenu béninois». Selon Laurent de Laure Faton, l’idéologie socio-libérale est universelle mais elle sera adaptée avec un contenu béninois qui la rend « pragmatique ». Il explique, qu’au sein du parti La Nouvelle Alliance, le socio-libéralisme suppose qu’au-delà du capital visé avec la libéralisation de tous les secteurs, on y met du socialisme et donc, un visage humain. Pour Laurent de Laure Faton, le véritable problème de l’Afrique et du Bénin réside dans l’absence des politiques sociales. « L’Afrique est le continent le plus riche mais parce qu’on ne transmet pas l’humanisme, le visage humaniste, l’Afrique trébuche. Nous, nous allons mettre du contenu ( au socio-libéralisme, Ndlr)», a expliqué Dr. Laurent de Laure Faton. « Il faut une régulation à visage social dans le libéralisme que l’on veut faire.», a renchéri Laurent de Laure Faton expliquant l’idéologie de son nouveau parti LNA. Avec cette idéologie, poursuit-il, la participation aux prochaines élections « est une obligation » dans un élan de concurrence politique et de concurrence électorale loyales. « C’est un parti de relève, c’est un parti d’espoir, vous verrez beaucoup de jeunes au devant de la scène, des jeunes expérimentés de nos communes (…). Il y a un arrimage entre deux générations, entre ceux qui ont fait des expériences au sommet de l’État et ceux qui sont jeunes qui sont compétents et qui ont la fourgue », a assuré Laurent de Laure Faton. Sur les soupçons de manipulations des militants démissionnaires Fcbe, Laurent de Laure Faton a dédouané son parti LNA. « Personne ne peut obliger quelqu’un à démissionner, ceux qui démissionnent interrogez les, ils vous diront les raisons pour lesquelles ils ont démissionné, (…) Nous avons des amitiés partout (…) Ça veut dire que demain, nous pouvons déloger des personnalités politiques des blocs de la mouvance. Nous cherchons partout pour construire notre parti. Vous serez surpris », a déclaré Laurent de Laure Faton. Mais le nouveau parti La Nouvelle Alliance sera-t-il de l’opposition ou de la mouvance ? La réponse donnée par Laurent de Laure Faton laisse assez de portes ouvertes. Au Bénin, analayse-t-il, les partis politiques n’ont pas d’idéologies claires. « Du moment où vous n’avez pas d’idéologie, vous pouvez être partout», a confié Laurent de Laure Faton qui explique que pour le parti LNA, si une politique en cours dans un secteur répond aux valeurs du socio-libéralisme, le parti donnera sa caution. Mais par contre si tel n’est pas le cas, et que les options de gouvernances faites par le pouvoir ne rentrent pas dans le cadrage du socio-libéralisme, des désaccords seront exprimés. La même attitude sera observée avec les partis d’opposition au pouvoir Talon, eux aussi sans idéologies, selon Laurent de Laure Faton. « Nous ne sommes pas un parti centriste, nous sommes un parti du socio-libéralisme. (…) Nous ne sommes ni de l’opposition, ni de l’opposition radicale, ni de l’opposition molle, ni de l’opposition constructive ni de la mouvance», a fait savoir Laurent de Laure Faton qui soutient que le parti LNA ambitionne prendre le pouvoir d’État afin d’imposer l’idéologie du socio-libéralisme. Le parti LNA ne ferme pas la porte à des jeux d’alliance ou de soutien à d’autres partis politiques de l’opposition ou de la mouvance. S’agissant du financement, l’invité de l’émission Diagonale de Bi-News mentionne que son parti LNA suit les sources de financement prévues par la loi telles que les dons, les legs, la participation, les activités du parti et le financement public. Reste maintenant à évaluer, dans le feu de l’action, le nouveau parti LNA.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment