ALERTE :

    Rencontre Talon-Yayi Les Démocrates. Éric Houndeté recadre Azatassou sur ses critiques et reste « optimiste » - Les Pharaons

    eric-houndete-123

     

    Président d’honneur du parti d’opposition Les Démocrates (LD), Boni Yayi est au cœur de tirs croisés depuis sa rencontre avec son successeur à la Présidence de la République, le Président Patrice Talon, le 22 septembre 2021. Mais depuis lors, les observateurs et autres analystes attendaient une réaction officielle de Éric Houndeté, président du parti Les Démocrates. Cette réaction était attendue compte tenu des critiques incisives formulées par Eugène Azatassou, l’un des vice-présidents du parti LD relativement à la démarche de Boni Yayi. Le 26 septembre dernier, intervenant sur une chaîne de télévision privée, Eugène Azatassou a laissé entendre qu’en allant au palais de la Marina, Boni Yayi a donné un blanc seing au pouvoir de la Rupture. Aussi, avait-il fustigé l’ancien Président Boni Yayi de n’avoir pas consulté son parti Les Démocrates avant l’audience avec le Chef de l’État Patrice Talon. En clair, Eugène Azatassou n’est pas d’accord avec cette façon de procéder de son mentor Boni Yayi. Cette posture est-elle partagée par les responsables du parti LD ou est-elle celle qui engage le parti ? Non, peut-on répondre après la réaction officielle du président du parti Les Démocrates, Éric Houndeté, au détour d’une émission spéciale le 14 octobre dernier. Prenant le contre-pied de son vice-président Eugène Azatassou, le patron du parti LD a approuvé la rencontre entre l’ancien Président Boni Yayi et son successeur Patrice Talon. « Nous avons dit que nous voulons la paix. Toute action qui concourt à ramener la paix dans le pays, toute action qui concourt à libérer nos compatriotes, toute action qui concourt à faire revenir les exilés, toute action qui concourt à ouvrir le champ du dialogue pour que nous puissions nous parler et construire ce pays ensemble, nous sommes prêts », a déclaré le président du parti LD Éric Houndeté. Contrairement à Eugène Azatassou qui s’irrite du fait d’une supposée ” non- consultation” du parti LD par Boni Yayi, Éric Houndeté préfère mettre en évidence le discours tenu par l’ex-président à l’occasion de cette audience du 22 septembre. Face à Patrice Talon, Boni Yayi a demandé la libération des détenus politiques, le retour des exilés politiques, l’ouverture d’un dialogue permanent…. Pour le Président du parti Les Démocrates, en reprenant les mêmes demandes portées par le parti depuis des mois, Boni Yayi a « agi certainement en tant que militant » même s’il « est allé à la Présidence en sa qualité d’ancien président ». Très « optimiste» selon ses propres mots, Éric Houndeté attend de la rencontre entre Boni Yayi et Patrice Talon des « fruits» et espère « que les choses s’arrangent». Alors que Eugène Azatassou pense que Boni Yayi a donné un blanc seing au pouvoir de la rupture, le président du parti LD lève l’équivoque: « (…) Que le Président Boni Yayi ait vu le Président Talon ne fait pas de nous des militants du président.». Une phrase qui renvoie à l’analyse technique faite, il y a quelques jours par le Sociologue Aimé Tcheffa sur l’émission Diagonale de la chaîne numérique Bi-News. « Se voir de temps en temps et discuter, se voir surtout depuis les différents événements survenus depuis 2016 jusqu’à aujourd’hui pour parler et essayer d’accorder les violons, ça n’a rien de mauvais. Cela ne signifie pas que Boni Yayi n’est plus un farouche opposant et cela ne signifie pas que désormais Patrice Talon ira recevoir l’onction de Boni Yayi pour faire tout ce qu’il fait. Chacun reste ce qu’il est, la philosophie politique de chacun le caractérise», avait analysé, sur les plateaux de Bi-News la semaine écoulée, Aimé Tcheffa.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment