ALERTE :

    Loi sur l’avortement « L’hémicycle a souffert des passions déchaînées ». Louis Vlavonou renvoie les députés à une réflexion - Les Pharaons

    vlavonou louis 1

    Le Président de l’Assemblée Nationale, Louis Vlavonou, n’est pas resté insensible aux nombreux « coups de gueule » de certains citoyens opposés à la légalisation de l’avortement au Bénin. En procédant à l’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année 2021 de l’Assemblée Nationale, ce mardi 26 octobre au palais des gouverneurs à Porto-Novo, Louis Vlavonou est revenu sur le débat déchirant noté au sein de l’hémicycle à l’occasion de l’examen de la loi n°2021-13 votée le 20 octobre 2021 modifiant et complétant la loi n°2003-04 du 03 mars 2003 relative à la santé sexuelle et à la reproduction en République du Bénin. Selon Louis Vlavonou, « la virulence des débats (…) a fait trembler l’hémicycle et la bipolarisation qui s’observait a failli mettre à mal son unité.». « L’hémicycle a souffert des passions déchaînées entre pro et contre », a déclaré le Président de l’Assemblée Nationale Louis Vlavonou qui se réjouit du fait que les députés ont su préserver la notion du consensus. « Nous avons su puiser dans notre génie créateur et notre expérience pour ramener le consensus après une suspension inspirée afin de respecter l’engagement pris par nos partis politiques respectifs à accompagner le chef de l’Etat dans ses réformes. Ce n’était pas gagné d’avance au regard de la sensibilisation qui avait eu lieu auparavant sur les réseaux ou par ailleurs.», a déclaré Louis Vlavonou. Parlant des messages d’indignations postés sur les réseaux sociaux et qui appelaient les députés à rejeter le projet de loi, le Président de l’Assemblée Nationale n’a pu s’empêcher de remettre le curseur sur deux faits marquants. ” Le plus dur était une vidéo dans laquelle un Imam disait que nous irions en enfer si nous votions cette loi … sans oublier la déclaration de l’Association des femmes catholiques qui nous a envoyé ce message : « Le sang de ces âmes innocentes qui seront assassinées criera vengeance.»”, a relevé Louis Vlavonou. Sensible à ces propos qui émanent d’une partie du peuple au nom de qui les députés sont mandatés pour voter des lois, le Président de l’Assemblée Nationale, Louis Vlavonou, a renvoyé ses collègues parlementaires à une réflexion ponctuée d’interrogations. « Face à ces propos, comment respecter la parole donnée ? Sommes-nous en présence de cas de force majeure ? Contrainte morale ? Exercice de la liberté ? Choix entre la légalité et la loyauté ?». Il s’agit dit-il, d’une série de questions auxquelles les députés devront tenter de répondre, chacun, seul devant sa conscience. Après cet épisode clivant au parlement autour de la loi sur l’avortement, le président de l’Assemblée Nationale a convié les députés à s’affermir dans la réconciliation pour une production législative favorable au bien-être socioéconomique des Béninois.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment