ALERTE :

    Laïcité de l’État Le Clergé Catholique fait des mises au point et parle de sa mission sociale - Les Pharaons

    Screenshot_20211031-144011_WhatsApp

    Engagée sur la ligne de front contre la légalisation de l’avortement au Bénin, l’église catholique est aussi la cible de diverses critiques argumentées par l’élite intellectuelle. En s’opposant à l’adoption de la loi n°2012-13 du 20 octobre 2021 modifiant et complétant la loi n°2003-04 du 03 mars 2003 relative à la santé sexuelle et à la reproduction en République du Bénin, l’église catholique serait sortie de son « couloir» et a même outrepassé ses « prérogatives ». Pour certains, elle serait « allée trop loin » dans ses prises de positions. Pour d’autres encore, au nom du principe de la laïcité, l’État n’a aucune révérence à faire pour une croyance encore moins pour un dogme. Imcomprise par une partie de citoyens qui lui dénie le droit de vouloir monopoliser l’espace public sur fond d’une croyance religieuse pour s’imposer à l’État, l’Eglise Catholique a réagi ce week-end sur les plateaux de l’émission Diagonale de la chaîne numérique Bi-News. « C’est clair et net, l’église n’est pas investie pour voter des lois. L’église ne fait pas de la politique. D’ailleurs il y a une kyrielle de lois qui sont votées, est-ce que vous avez vu l’église se prononcer sur des lois? C’est parce-que cette loi concerne la vie. Vous avez vu cette vague de protestations que ça a créé même chez le zemidjan-man, tout le monde est compétent pour parler de cette loi ( sur la légalisation de l’avortement, Ndlr) juste parce qu’elle touche un point sensible, elle touche à la vie. Qui dit vie, dit le sacré, qui dit vie, dit religion, qui dit vie, dit conscience. Sinon, les autres lois qui passent, qui se lèvent contre ? Ça passe, ça passe et la vie continue », a fait savoir l’abbé Éric Okpéitcha, Chargé de Communication de la Conférence Épiscopale du Bénin sur l’émission Diagonale. La laïcité, dit-il, ne veut pas dire opposition à la religion. « La laïcité ne veut pas dire que les religions se rangent et que c’est la raison , c’est la science (qui vont prendre place, Ndlr). Non, ce n’est pas ça la laïcité. La laïcité, c’est un principe qui montre que l’État ne se mêle pas des religions, n’adopte pas une religion pour en appliquer les principes comme principes d’État et que l’État respecte l’autonomie d’actions des religions, il peut y avoir une pluralité de religions dans l’État », a clarifié l’abbé Éric Okpéitcha. L’église catholique n’enfreint donc pas ce principe de la laïcité. Selon le chargé de communication de la Conférence Épiscopale du Bénin, l’église est sur le plan moral et religieux. Elle assure une mission sociale et de soutien aux populations. À ce titre, elle entend accentuer ses efforts, après la légalisation de l’avortement qu’elle juge « inhumain», afin d’aider les hommes et les femmes à ne pas verser dans une « culture de la mort » à travers l’application de la loi adoptée. Selon l’abbé Éric Okpéitcha, l’église catholique va davantage travailler sur les consciences de l’homme et de la femme pour qu’ils adoptent eux-mêmes et sans contraintes légales, des comportements agréables à Dieu et respectueux des principes divins. Au niveau de l’église catholique, dit-il, il y a des structures pour accompagner les pauvres et donc les femmes en détresse qui seraient tentées d’aller avorter. L’avortement est un acte inhumain, un acte non éthique, la vie est sacrée et seul Dieu peut disposer à sa guise de la vie, a martelé l’abbé Éric Okpéitcha qui promet que le clergé catholique maintiendra la veille pour limiter les dégâts sociaux.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment