ALERTE :

    Bénin/Politique: Jules Léandre Kiti révèle les raisons de la démission de Gildas Aïzannon de l’Udbn - Les Pharaons

    IMG-20211102-WA0031

    Ex-secrétaire général adjoint du parti Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn), Gildas Aïzannon avait rompu les amarres avec son parti courant avril 2020. Cette démission intervenue quelques semaines après les élections communales de mai 2020 avait surpris plus d’un. Gildas Aïzannon était candidat sur la liste du parti Udbn à Parakou. Avec l’onction de l’honorable Claudine Afiavi Prudencio, présidente du parti Udbn, Gildas Aïzannon avait été nommé Conseiller technique aux médias au Ministère de la Communication et de la Poste. Mais que s’est-il réellement passé ? Qu’est-ce qui a bien pu créer cette brouille entre l’ex-secrétaire général adjoint du parti Udbn et ses camarades politiques à l’époque? Reçu ce week-end sur l’émission Diagonale de la chaîne numérique Bi-News, Jules Léandre Kiti, chargé de communication et porte-parole du parti Udbn en poste jusqu’à la fusion du parti avec le Bloc Républicain, a apporté des réponses aux questions soulevées. Depuis que Gildas Aïzannon est en froid avec son ancien parti, le mythe a quelque peu été entretenu sur les réelles raisons de sa démission. L’ex-secrétaire général adjoint de l’Udbn et ses camarades politiques d’hier n’ont pas crevé l’abcès. Une guerre froide éphémère, mais à tour de rôle, a été observée sur une chaîne de télévision privée entre l’ex-Sga et un autre responsable de l’école politique du parti resté fidèle à la machine Udbn. Mais depuis avril 2020, c’est l’une des premières fois qu’un haut responsable du parti Udbn prend la parole pour étaler les motifs pour lesquels Gildas Aïzannon avait claqué la porte. Selon Jules Léandre Kiti, la démission de l’ex Sga/ Udbn est liée aux positionnements des candidats sur la liste Udbn lors des dernières élections communales et municipales. Selon Jules Léandre Kiti, Gildas Aïzannon a été candidat aux élections communales de 2020 sur la liste Udbn à Parakou. En tant que secrétaire général adjoint et vu son parcours à Parakou, Jules Léandre Kiti fait savoir qu’il a été demandé à Gildas Aïzannon de faire une proposition de liste dans la commune. À en croire Jules Léandre Kiti, sur la liste proposée par Gildas Aïzannon dans son arrondissement, Dr. Marie Akpotrossou, actuelle préfet du département de l’Ouémé, a été mises en 6è position. Or, soutient-il, l’Udbn est un parti qui veut faire la promotion des femmes et des jeunes. Au vue du parcours politique de dame Marie Akpotrossou et des options de l’Udbn, Jules Léandre Kiti a fait savoir que les orientations claires avaient été données au secrétaire général adjoint Gildas Aïzannon afin que la liste à soumettre au parti tienne compte des orientations. Alors qu’il a mis Marie Akpotrossou en sixième position, Jules Léandre Kiti fait savoir que Gildas Aïzannon s’est placé lui-même en tête de liste. « Au niveau des hauts responsables du parti, on a estimé que ce n’était pas normal d’avoir proposé ça. L’intention n’était pas bonne. Respectant les prérogatives du bureau exécutif national, la liste a été changée. On a mis la dame ( Marie Akpotrossou) tête de liste puis Gildas Aïzannon en 2è position, il était fâché et il l’a partagé avec moi (…).», a expliqué Jules Léandre Kiti. A en croire l’invité de l’émission Diagonale, c’est la raison fondamentale pour laquelle Gildas Aïzannon s’est fâché. Placé en deuxième position sur la liste, Gildas Aïzannon qui s’estime plus « populaire » pouvait se faire élire Conseiller Communal s’il travaillait sur le terrain aux côtés de dame Marie Akpotrossou, tête de liste, a fait savoir Jules Léandre Kiti. Pour le porte-parole de l’Udbn, cet épisode de positionnement sur la liste a rendu inactif Gildas Aïzannon qui a écrit au bureau politique en notifiant qu’il « prend ses distances» vis-à-vis du parti Udbn. Interpellé par le bureau politique pour clarifier sa position et lever les doutes autour de l’expression « prendre ses distances », Gildas Aïzannon n’aurait pas réagi avant l’organisation des élections communales, a fait savoir Jules Léandre Kiti. Selon lui, si le parti avait réussi a lever les deux sièges en compétition, Gildas Aïzannon n’aurait pas refusé de siéger quand bien même il s’est abstenu de battre campagne compte tenu de son positionnement sur la liste. Ce « n’est pas trop catholique d’avoir agi comme cela », a lancé Jules Léandre Kiti qui précise que c’est sous l’insistance du bureau politique qui cherchait à être fixé que Gildas Aïzannon a fini par officialiser sa démission du parti Udbn. « Monsieur Aïzannon, malheureusement a préféré le mensonge pour résister politiquement», a dit pour conclure Jules Léandre Kiti.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment