ALERTE :

    [DIAGONALE] La Nouvelle Alliance (LNA) Ses membres ne payaient pas leurs cotisations au parti Fcbe - Les Pharaons

    yarou-hounkpe

    Transfuges du parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) dans une dynamique spectaculaire de démissions en cascade, les nouveaux responsables et membres fondateurs du parti La Nouvelle Alliance (Lna) ont un passif dans leur parcours de militants au sein de leur ancienne formation politique. Ce passif, c’est El Farouk Soumanou, secrétaire national à la jeunesse du parti Fcbe, qui l’a révélé ce week-end sur l’émission Diagonale de la chaîne numérique Bi-News. Il s’agit en réalité des cotisations usuelles établies comme règle au sein de la plupart des partis politiques. Jusqu’à leur démission du parti Fcbe, Théophile Yarou, président du nouveau parti La Nouvelle Alliance et les membres de son bureau politique n’avaient jamais payé leur cotisation de militant au sein du parti Fcbe. C’est l’essentiel du message porté par El Farouk Soumanou. « Les militants ne payent aucune cotisation. Ceux qui démissionnent, allez vérifier s’ils ont payé. Je défie tous ceux qui ont démissionné là, que ce soit les conseillers, les camarades dont vous avez parlé, que quelqu’un puisse me donner la preuve que depuis qu’il est à la Fcbe, qu’il a payé sa cotisation une seule fois.», a déclaré El Farouk Soumanou, secrétaire national à la jeunesse du parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Le parti Fcbe a été secoué ces dernières semaines par une crise de démissions. Le secrétaire exécutif national adjoint du parti Fcbe, Théophile Yarou a démissionné ; le secrétaire exécutif national adjoint à l’économie numérique, Dr. Laurent de Laure Faton a aussi démissionné ; le coordonnateur de la 22è circonscription électorale , Clément Koutchadé a aussi claqué la porte. À Copargo, mairie sous le contrôle du parti Fcbe, ce sont tous les conseillers municipaux qui ont démissionné pour rejoindre le parti UP. Toujours dans la même commune, les membres de la coordination communale Fcbe ont démissionné pour rejoindre le parti Bloc Républicain. À Savalou un bloc de 7 conseillers communaux Fcbe a aussi démissionné pour adhérer au parti Union Progressiste, etc. Certains militants démissionnaires comme Laurent de Laure Faton et Clément Koutchadé ont fait bloc derrière Théophile Yarou pour créer le nouveau parti La Nouvelle Alliance. D’autres militants claquent aussi la porte du parti Fcbe pour diverses raisons. Mais selon les confidences de El Farouk Soumanou, certains demisionnaires n’ont jamais fait leur adhésion formelle au parti Fcbe. Il s’agit de gens, dit-il, qui se déclarent influents dans leurs régions et qui parlent au nom du parti Fcbe. Plus encore, soutient-il, aucun de ces militants n’étaient à jour vis-à-vis des comptes du parti Fcbe. Il s’agit d’une violation et d’un manquement aux textes qui prévoient des cotisations imputables à chaque membre du parti Fcbe. Ainsi, les nouveaux patrons du parti La Nouvelle Alliance (LNA) n’auraient-ils pas bonne presse dans leur ancienne formation politique quant aux cotisations. Au terme de la loi portant charte des partis politiques en République du Bénin, les sources de financement des partis politiques sont connues. Les partis politiques sont financés grâce aux dons, aux legs, aux cotisations, aux activités du parti et au financement public. Éligible au financement public grâce à ses élus communaux, le parti Fcbe, a tout un plan de travail qu’il entend exécuter. Selon El Farouk Soumanou, le parti a décidé d’utiliser ce financement public pour ses activités. Avec ses 264 conseillers communaux obtenus au plan national, le parti Fcbe a eu droit à 129 millions FCFA sur les 1,5 milliards FCFA décaissés au titre du premier semestre 2021 pour les trois partis politiques éligibles au financement public. Les deux grands blocs de la mouvance à savoir l’Union Progressiste et le Bloc Républicain ont eu des parts considérables : près de 600 millions FCFA pour l’UP et près de 500 millions FCFA pour le BR. Le financement public des partis est réparti au prorata du nombre de conseillers communaux obtenus. Cette première tranche a été mise à la disposition des partis au mois de septembre 2021. Selon El Farouk Soumanou qui réagissait aux démissions des militants et autres responsables du parti Fcbe, l’engagement politique est en souffrance au Bénin. Ces militants ne payent aucune cotisation, a-t-il rappelé. En l’absence de cotisation, le parti est quelque peu handicapé au plan financier et ne peut exécuter correctement son plan d’actions. Les militants demisionnaires qui ont des griefs contre le Secrétaire exécutif national Paul Hounkpè ont eux aussi des choses à se reprocher. Entre les ex-Fcbe et les responsables restés fidèles, la guerre de communication est loin d’être terminée.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment