ALERTE :

    #Bénin/Restitution de 26 œuvres culturels par la France Macaire Lokossou relève la portée historique d’un acte osé de Talon - Les Pharaons

    IMG-20211108-WA0053

    Le Bénin s’apprête à vivre un moment historique, inédit à tout point vue. Après environ 130 ans d’absence, 26 œuvres, parmi le patrimoine culturel pillé par le France pendant la colonisation, seront restituées au pays par la France. Dans cette extase collective de part et d’autre, somme toute logique, un jeune acteur politique de la commune de Djakotomey reconnait qu’il s’agit avant tout d’un mérite personnel du chef de l’Etat béninois. Macaire Lokossou, membre influent de l’Union Progressiste (Up) dans le département du Couffo, salue « la vision de Patrice Talon qui a posé un acte historiquement osé ».
    Personne, certainement exception faite de Patrice Talon n’y croyait vraiment. Surtout que le 26 Décembre 2016, la France avait opposé une fin de non-recevoir à la demande officielle adressée le 26 août 2016 par le chef de la diplomatie béninoise à son homologue français, sur instructions du Président de la République, Patrice Talon. « C’est la deuxième demande, synonyme de la détermination et de la persévérance du chef de l’Etat béninois, qui aura abouti à la restitution par la France au Bénin des 26 œuvres des Trésors royaux d’Abomey, conservées au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac à Paris » rappelle Macaire Lokossou.
    Il poursuit en expliquant que dans ce processus de retour au bercail des biens culturels spoliés par le colonisateur, « Il faut saluer aussi l’approche pragmatique et l’esprit d’ouverture du président Patrice Talon, qui a privilégié le concept de coopération patrimoniale et muséale, sans rien céder sur le principe de la légitimité de la revendication. La clé de cette restitution, aura finalement été cette approche pragmatique du Président Patrice Talon qui a demandé que les négociations avec la partie française soient conduites dans un esprit de coopération et de partenariat et non dans une opposition frontale, en insistant sur la circulation des biens culturels et la partage de patrimoine entre nations du monde ».
    Pour finir, le jeune leader progressiste de la commune de Djakotomey juge légitime la joie collective qui anime non seulement les Béninois, mais aussi tous les Africains auxquels le Bénin montre le chemin de la dignité. « Une dignité retrouvée grâce au Président Talon qui a démontré, encore une fois à travers cette initiative, ses qualités de visionnaire. Je n’oublie de saluer le Président français, Emmanuel Macron, pour son extraordinaire courage politique au cours de cette aventure », va conclure Macaire Lokossou.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment