ALERTE :

    Retour des biens culturels pillés Talon déconstruit une « médisance » porteuse de division interne - Les Pharaons

    838_44326168410_6621168325_o

    Réelle incarnation du patrimoine culturel et cultuel du Bénin, les vingt-six (26) trésors royaux d’Abomey pillés par les troupes françaises il y a plus d’un siècle ont une identité républicaine. C’est le message que le Président de la République, Patrice Talon a tenu à envoyer aux Béninois où qu’ils se trouvent mais aussi et surtout aux citoyens du monde qui continuent d’avoir une vue erronée des dynamiques et mutations endogènes. Au palais de la Marina ce mercredi 10 novembre 2021, dans son adresse à l’occasion de la cérémonie de réception des 26 œuvres du « patrimoine génétique » béninois, Patrice Talon a répondu à certains commentaires pas tout à fait justes qu’il a entendus sur certains médias internationaux. Il s’agit, selon le Président béninois, de propos tenus par certains intellectuels sur des médias étrangers relativement aux biens culturels que la France a accepté restituer au Bénin. Ce qui irrite le Chef de l’Etat béninois, c’est la tentative de localisation et de régionalisation des 26 trésors royaux qui selon lui, sont pourtant constitifs de « l’âme » du Bénin. Deux mots forts résument le sentiment du Président Patrice Talon : ignorance et médisance. « J’ai entendu des intellectuels dire sur un média étranger des choses qui relèvent soit de l’ignorance, soit de la médisance, reprochant aux autorités françaises d’avoir restitué que des œuvres d’une seule région du Bénin.», a laissé entendre Patrice Talon. Les vingt-six œuvres culturelles restituées ont été toutes pillées dans le royaume de Danxomè. On parle d’ailleurs des trésors royaux d’Abomey. Mais selon le Président Patrice Talon, les œuvres culturelles restituées ont une identité républicaine et constituent un symbole d’unité. « La nation béninoise est désormais la synthèse harmonieuse de ce que nous avons été, de ce que nous avons pu être, des diversités qui nous ont généré ; et c’est pour ça que notre passé, aussi diversifié soit-il, constitue notre patrimoine historique commun.», a expliqué Patrice Talon qui poursuit :« Que ce soit une pièce du royaume de Kouandé, de Nikki ou de Porto-Novo ; que ce soit deux pièces d’un autre royaume, elles demeurent notre patrimoine commun». Selon le Président Patrice Talon, le Bénin est grand des royaumes qui l’ont constitué. « C’est bien ce qui fait aujourd’hui notre force», a dit Patrice Talon. Il s’agit d’un discours chargé de mots pesés et sous-pesés pour placer la République au-delà des considérations régionalistes autour des œuvres culturelles restituées au Bénin par la France. Cette « médisance » entretenue à l’international sur des médias présente un risque de clivage multipolaire dans un Bénin jadis constitué par plusieurs royaumes, chacun avec une histoire, ses héros et ses patrimoines. Autant que la royaume de Danxomè, plusieurs autres royaumes ont eux aussi subi le système de pillage systématique du colonisateur. En présentant les 26 trésors royaux d’Abomey sous une identité républicaine, Patrice Talon fait de ce patrimoine culturel le ciment des liens nationaux. La République étant la synthèse harmonieuse de tous les royaumes présents sur le territoire du Bénin, les œuvres culturelles d’un ou l’autre des royaumes sont une part de ce patrimoine génétique à préserver.⁸

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment