ALERTE :

    [DIAGONALE] Sorcellerie : Dr. Florent Eustache Hessou déconstruit un concept négativement chargé - Les Pharaons

    IMG-20211122-WA0079

    Principal sujet d’attraction, de polémiques, d’attaques et d’incompréhension, la thèse de doctorat relative à la « Représentation sociale de la sorcellerie ( Azé) chez les Fon au Sud du Bénin » soutenue par Florent Eustache Hessou le 10 novembre 2021 est au cœur de l’émission Diagonale de la chaîne numérique Bi-News. Incompris sur les subtilités de son travail de recherche, le nouveau docteur en socio-anthropologie a levé les points d’ombre utilisés abondement sur les réseaux sociaux ces derniers jours pour traverstir la portée scientifique de la problématique du ” Azé”. En 2014, rappelle Florent Eustache Hessou, il s’était donné comme ambition de choisir un sujet de thèse de doctorat qui rompt avec la tendance classique des thématiques ordinaires qui, la plupart du temps, après les soutenances, n’apportent véritablement aucune plu-value. Il s’agissait, dit-il, de choisir un sujet pour « remuer l’univers». Ce sujet, c’est bien la sorcellerie. Le Azé comme on le désigne chez les Fon au Sud du Bénin. Le travail de recherche a duré 7 années au cours desquelles le doctorant précise sur les antennes de Bi-News qu’il a eu, à des moments donnés, envie d’arrêter. Mais au bout de l’effort et de la persévérance, le couronnement est intervenu. « Cette thèse est considérée aujourd’hui comme un véritable élément d’innovation, comme beaucoup d’audace et un véritable challenge scientifique au plan africain et mondial», a fait savoir Dr Florent Eustache Hessou. Selon le socio-anthropologue, les Béninois du Sud-Bénin considèrent la sorcellerie comme le mal tout absolu. « Le sorcier est considéré comme quelqu’un qui est en pacte avec le diable, qui est là pour faire le mal, qui est là pour tuer, pour donner de la maladie, pour donner l’échec, la frayeur », a expliqué Florent Eustache Hessou. Cette représentation sociale de la sorcellerie chez les sujets enquêtés, dit-il, fait du sorcier quelqu’un qui a signé un pacte satanique pour semer de la zizanie et faire uniquement du mal en communauté. La conclusion du socio-anthropologue est formelle : « De toutes les façons, tous nos maux, toutes nos morts sont expliqués par la sorcellerie». Dans sa démarche de recherche scientifique, Florent Eustache Hessou soutient qu’il y a trop de préjugés et trop de négations sur la sorcellerie. « Tous les grands savants sont des sorciers magiciens», a lancé Florent Eustache Hessou pour qui, la sorcellerie chargée négativement dans la tête du béninois est pourtant un moyen de développement ailleurs dans le monde. Le socio-anthropologue établit des analogies entre des formules mathématiques, les algorithmes technologiques, le cycle de la grossesse chez la femme et la structuration du Fâ pour expliquer que la sorcellerie et les cultures du «dedans» ne doivent pas pour autant être dénigrées. « Nous sommes dans un pays, dans un continent purement initiatique composé de castes, de classes, etc. », a martelé Florent Eustache Hessou qui persiste et signe : « Les bases de développement des autres, c’est ce que nous on appelle sorcellerie. C’est-à-dire que, tout ce que nous, nous savons faire et qui peut évoluer est noirci par les blancs». Selon l’invité de l’émission Diagonale, au cœur de la sorcellerie se trouvent de grands savants et des sciences innombrables que l’on peut manipuler pour atteindre des résultats extraordinaires.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment