ALERTE :

    Bénin/Justice: Coup d’Etat. Joël Aivo rejette, la cour sort un extrait de la déclaration de la junte - Les Pharaons

    IMG-20211206-WA0076

    La présidente de la Cour a procédé ce lundi 06 décembre 2021 à la lecture d’un extrait de la déclaration de la junte censée renverser le Président Patrice Talon par un coup d’état militaire. Alors que les prévenus soutiennent devant la Cour que l’idée du coup d’état serait une supercherie, Joel Aivo pour sa part, a clamé ne pas être au courant de l’initiative contre Patrice Talon.
    La Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme a connu ce lundi 06 décembre 2021, l’ouverture du procès de Joel Aivo. Poursuivi pour blanchiment de capitaux, et atteinte à la sureté de l’état, le Professeur a comparu avec d’autres prévenus. Contre toute attente, c’est une affaire de coup d’état qui a retenu l’attention à l’ouverture du Procès.
    ” Il ne s’agit nullement d’un coup de force… Dans les prochaines heures l’armée remettra le pouvoir à un civil patriote propre de grande renommée internationale. Après avoir désigné cette personne pour une période transitoire, l’armée se retire et retourne dans les casernes…”
    Cet extrait est tiré d’une déclaration, retrouvé après la perquisition au domicile de l’accusé BONI Saré ISSIAKOU, un militaire à la retraite. Ce dernier a nié à la barre, la thèse du coup d’Etat, et a soutenu qu’il s’agissait d’une opération d’escroquerie. Il aurait selon ses déclarations, réussi à extorquer une somme d’argent à un proche du Professeur Joel Aivo.
    A quelques jours de la dernière élection présidentielle, le Professeur Joel Aivo avait soutenu que Patrice Talon passerait le pouvoir le 06 avril, alors même que cette date n’était pas constitutionnelle. Interrogé par la Cour, il a mentionné que ses propos n’étaient pas motivés par une quelconque implication dans un coup de force contre un pouvoir démocratique. Il a même nié connaitre un des prévenus, impliqué dans le coup d’Etat, avant que la Présidente de la Cour ne lui rappelle qu’il avait fait une déclaration contraire à l’enquête préliminaire, concernant le paiement de sa caution. En effet, Arnaud Houédanou, soupçonné d’être dans l’économie du coup d’état, aurait participé au paiement de la caution de Frédéric Joel Aivo pour la présidentielle selon les premières déclarations du Professeur.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment