ALERTE :

    Bénin/Procès AÏVO: Les troublantes révélations de BONI SARE Issiakou, ancien militaire - Les Pharaons

    IMG-20211206-WA0064

    Au Bénin, le procès contre Joël AÏVO accusé de « complot contre la sûreté de l’État et blanchiment » s’est ouverte ce lundi 06 décembre 2021 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme. A l’occasion, le Ministère Public est représenté par le procureur spécial Mario Métonou. La présidence de céans est assurée par la magistrate Christelle Adonon. A la barre, plusieurs personnes impliquées dans cette sulfureuse affaire ont défilé.
    Celui qui a le plus retenu l’attention des uns et des autres est BONI SARE Issiakou, co-accusé. A 12h29 minutes, l’ancien militaire et chef d’entreprise a révélé l’implication de Arnaud HOUEDANOU, soutien du professeur Frédéric Joël AÏVO. << J’ai été un ancien militaire et chef d’entreprise aujourd’hui. J’ai fait 10 ans à la Présidence. Je maîtrise la Présidence. J’ai connu Gilbert ZINSOU 4 à 5 mois avant les élections présidentielles de 2021. Il m’a approché pour me demander si j’ai des amis militaires pour faire un ” coup d’État militaire” , un projet de son ami Arnaud HOUEDANOU, soutien du professeur Frédéric Joël AÏVO. J’ai dit “Oui”. Il m’a fait la proposition 2 mois avant les élections. Gilbert m’a dit qu’il veut escroquer Arnaud, le porteur du projet du Coup d’État..>>, a-t-il expliqué.

    A la barre, l’ancien militaire dit avoir été approché par le sieur Gilbert ZINSOU pour un projet de coup d’État commandité par Arnaud HOUÉDANOU. Pour ce projet, il reconnaît avoir reçu 1 900 000 FCFA en trois tranches , 400 000 FCFA pour l’achat d’une moto, 800 000 FCFA pour la location de voitures et 700 000 FCFA à partager aux militaires pour l’achat de cartes SIM du Nigeria.

    Par ailleurs, il reconnaît l’existence d’un discours dénommé « Déclaration de de la junte » découvert lors de la perquisition à son domicile qui lui aurait été remis par Gilbert ZINSOU et des documents retrouvés dont des pancartes portant l’inscription « Talon quitte le pouvoir » qui est pour soutenir l’idéologie de Joël Frédéric AÏVO.

    Pêle-mêle, il a cité quelques-uns des objets retrouvés en sa possession. <<Chez moi, la Police a retrouvé, un treillis militaire neuf, une chaussure, un pistolet Automatique (PA) neuf avec emballage que j’ai pris chez mon frère, le militaire IBRAHIM BACHABI Moudjaïdou, des gravures du professeur Frédéric Joël AÏVO, des déclarations de soutien au Professeur, une déclaration de la junte militaire, des pancartes sur lesquelles nous avons écrit ” TALON quitte le pouvoir. L’armée au pouvoir….>>, a cité le co-accusé. A suivre…

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment