ALERTE :

    Bénin/Société : Le REBAP+ pour une meilleure implication des PVVIH dans la lutte contre le Vih/Sida - Les Pharaons

    IMG-20211216-WA0085

     

    A l’occasion de la quinzaine de la journée mondiale de lutte contre le Sida, le président du conseil d’administration du Réseau Béninois des Associations de Personnes vivant avec le Vih/Sida (REBAP+) a échangé ce jeudi 16 décembre 2021 avec les professionnels des médias. Il a été question pour Valentin Nassara et son équipe d’exposer pêle-mêle les actions menées par le Rebap+ depuis 2005.

    Le Réseau Béninois des Associations de Personnes vivant avec le Vih/Sida (REBAP+) organise la quinzaine de la journée mondiale de lutte contre le Sida. Placée sous le Thème: Mettre fin aux inégalités, mettre fin au sida et mettre fin aux pandémies, cette quinzaine sera l’occasion de réfléchir aux principaux facteurs qui retardent les progrès en matière de prévention et de prise en charge du Vih.
    En décembre 2020, le nombre moyen de personnes vivant avec le VIH au Bénin était de 75 770 selon les estimations du spectrum 2020. En réponse à cette situation, le Bénin s’est engagé à assurer l’accès universel aux services de prévention, de traitement ARV, de soins et de soutien dans le respect des droits humains. Malgré les avancées notées, les personnes vivant avec le Vih restent confrontées à la discrimination et la stigmatisation dans les familles, les établissements de santé, en milieu professionnel et au sein de la communauté.
    A en croire Valentin Nassara, président du conseil d’administration du Réseau Béninois des Associations de Personnes vivant avec le Vih/Sida (REBAP+), la stigmatisation et la discrimination sont deux des principaux facteurs qui retardent les progrès en matière de prévention et de prise en charge du Vih. <<En plein 21è siècle, il y a dans certaines régions du pays où les personnes vivant avec le vih sont stigmatisées>>, a-t-il déploré. A cet effet, il estime que si on veut réellement en finir avec le Vih/Sida, il faut reprendre avec la sensibilisation. A ce titre, il affirme qu’il y a des enfants aujourd’hui qui sont dans nos universités qui ne savent pas le mode de transmission de la maladie.
    Sans passer par quatre chemins, il a laissé entendre qu’il serait souhaitable et judicieux de mettre les personnes vivant avec le Vih au cœur de la lutte contre cette maladie. <<Le Rebap+ est en amont et en aval de la lutte contre le vih/sida>>, a-t-il dit.
    Pour finir, le président du conseil d’administration du Réseau Béninois des Associations de Personnes vivant avec le Vih/Sida a insisté sur le fait que la prise en charge soit améliorée sur toute sa forme.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment