ALERTE :

    #Bénin. Un architecte iranien propose des maisons intelligentes gonflables sur le Lac Nokoué - Les Pharaons

    maison gonflable

     

    L’architecte iranien Sajjad Navidi révèle sa proposition de « village puffer » : un système de maisons intelligentes qui s’adapte à la montée du niveau de la mer. Comme son nom l’indique, le projet emprunte l’anatomie du poisson-globe, une espèce que l’on trouve couramment dans le lac Nokoué de Ganvie. Le poisson-globe est connu pour se gonfler comme un ballon – se remplissant d’eau ou d’air – pour effrayer ou échapper aux prédateurs.

    Les maisons peuvent remplir leurs peaux de ballon avec de l’eau pendant les intempéries pour éviter les dommages ou la dérive.  Inspiré par ce mécanisme de défense, Navidi envisage un système flottant qui peut se gonfler et se dégonfler en fonction du niveau de la mer et des conditions météorologiques. En matière de conception, l’  architecte défini la géométrie de la maison en étudiant les anneaux de sable sous-marins créés par un poisson-globe pour attirer un partenaire ou protéger les œufs de la femelle. Une fois celui-ci réglé, il a proposé d’équiper chaque maison de deux capteurs : un qui réagit au niveau de l’eau et un autre aux fortes vagues.

    Les jours de pluie et de marée haute, le capteur de niveau d’eau active un ventilateur sous la maison flottante, incitant une « peau de ballon » à se remplir d’air et à laisser le corps remonter à la surface. Dans des conditions orageuses et difficiles, un capteur « d’impact » active les pores de la base de la sous-structure pour permettre à l’eau de remplir la peau, augmentant ainsi le poids et la robustesse pour éviter les dommages ou la dérive des maisons.

    Enfin, lorsque les conditions sont stables, la coque du ballon se ferme et le système commence à ressembler beaucoup à des maisons typiques à toit plat. Sous chaque structure, un système d’énergie marémotrice produit de l’électricité à partir des vagues d’eau de mer. De même, la partie supérieure de la peau du ballon comporte des panneaux photovoltaïques flexibles qui produisent de l’énergie à partir du rayonnement solaire. De plus, pour contribuer à l’économie rurale, un système aquaponique est installé dans les clôtures en bois autour de chaque maison, permettant aux villageois de cultiver et de cultiver leurs produits agricoles.

    La proposition faisait partie d’un concours 2021 lancé par la  fondation jacques rougerie  — et figurait dans le top 10 de la catégorie « innovation liée à l’élévation du niveau de la mer ».  Le village puffer s’adapte à toutes les zones côtières et établissements où le risque d’élévation du niveau de la mer est élevé

    Source : Sajjad Navidi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment