Bénin/Construction de l’aéroport de Glo-Djigbé Le report sine die, le choix de la raison - Les Pharaons

Leandre-Wilfried-Houngbedji-880x380

Olaitan IBIODOUN

A la faveur d’une rencontre avec les professionnels des médias le vendredi 14 janvier dernier, le porte-parole du gouvernement le Porte-parole du Gouvernement a passé en revue plusieurs sujets relatifs à l’actualité nationale. Il est revenu notamment sur la construction de l’aéroport international de Glo-Djigbé. Wilfried Léandre Houngbedji a expliqué pourquoi le Gouvernement a décidé d’arrêter pour le moment les travaux dudit aéroport.
A en croire le premier secrétaire général adjoint du Gouvernement, la décision du Gouvernement est principalement motivée par la pandémie de la Covid-19. « La vocation d’un aéroport, c’est de générer le flux d’entrée et de sortie du pays par voie aérienne. Nous avons mis un focus sur le développement de l’industrie touristique en considérant que si nous réalisons tout ce qui est prévu, dans une dizaine d’années, l’aéroport de Glo-Djigbé pourrait être un outil important pour faire venir les touristes. Mais entre-temps, nous avons eu Covid19 » a indiqué le SGA pour justifier la pertinence de la décision de l’exécutif.
A l’en croire, le Gouvernement mesure l’importance de ce projet est un projet très important pour l’économie du pays. Mais, hélas, le secteur du transport aérien a été violemment touché par la pandémie. Ce qui a conduit le Gouvernement à revoir ses plans. « Quand on est un État comme le Bénin qui n’exploite pas encore du pétrole ou de minerais, (….), la logique de la méthode, de l’organisation, de la rigueur amène le gouvernement à s’arrêter et à se dire, est-ce qu’objectivement nous ferions bien d’engager ces investissements dans l’immédiat le temps de maîtriser totalement cette pandémie et ses effets ».
Selon lui, après une première analyse de la situation, le Gouvernement s’était résolu à décaler la réalisation de cette grosse infrastructure. C’est d’ailleurs pourquoi il n’apparaît pas comme priorité dans le PAG 2021-2026, préférant mettre de conséquents moyens pour la rénovation de celui de Cotonou. Une décision qui parait, à tout point vue, judicieuse au regard de la conjoncture économique mondiale. En effet, il serait hasardeux pour un pays comme le Bénin d’investir des centaines de milliards de francs Cfa dans la construction d’une infrastructure d’une telle envergure si le secteur aérien mondial continue de subir de plein fouet les effets de la pandémie de la Covid-19. Entre tenir ses engagements et gouverner dans la rationalité, Patrice Talon a fait un choix. Celui de la raison sur la politique. Quitte à être taxé par ses détracteurs de n’avoir pas les moyens de ses ambitions. Une critique qu’il devra supporter pour le bien de la nation.

Dios CHACHA



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment