Bénin/Zone économique de Glo-Djigbé Luc Gnancadja souligne « une démarche cohérente qui minimise l’impact environnemental » - Les Pharaons

Zes_Glo-Djig

Boris VIGAN

Luc Gnancadja, architecte de formation, a visité le site de construction de la Zone économique spéciale de Glo-Djigbé, situé à moins d’une quarantaine de kilomètres de Cotonou. A l’issue de ce périple, il a livré ses impressions au média du service public La nation. L’ancien ministre de l’Environnement du Président Mathieu kérérou s’est particulièrement réjoui des dispositions qui ont été prises pour minimiser l’impact environnemental.
« Pour quelqu’un qui est attaché au respect des principes écologiques, le dispositif mis en place, le mix énergétique qui va permettre une faible consommation de carbone… On voit aussi des dispositions pour minimiser l’impact environnemental. C’est ce que j’ai vu et je ne peux que m’en réjouir » a laissé entendre Luc Gnancadja. Il affirme avoir vu sur le site « une démarche cohérente visant à créer un écosystème qui va permettre de générer la valeur ajoutée par rapport aux avantages comparatifs de notre pays. »
Poursuivant son propos, il souligne que « quand on regarde le monde, on voit que la globalisation est en train de se régionaliser. Il faut que nous puissions mettre en place l’écosystème qui permette d’attirer les investisseurs qui vont créer de la valeur ajoutée par rapport à nos matières premières. Et ici, j’ai vu un ensemble d’investissements, un ensemble de cadres administratifs et législatifs qui permettent d’attirer les investisseurs.
Enfin, il indique que cette rencontre permet de mettre le pied à l’étrier aux acteurs nationaux, que sont les prestataires de services, les investisseurs béninois. « C’est orienté vers les investisseurs qui sont intéressés et qui ont compris les avantages comparatifs. Il faut cesser d’exporter la matière brute et transformer. La démarche est cohérente », conclut-il.

Dios CHACHA



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment