Pour une administration de développement au service des usagers-clients Le gouvernement béninois met en place un cadre de réflexions et de partage de bonnes pratiques - Les Pharaons

Mathys

Le mardi 8 février 2022, l’INFOSEC de Cotonou a servi de cadre aux assises de la Conférence des Gestionnaires des Ressources Humaines de l’Etat. C’était sous la Présidence du Ministre du Travail et de la Fonction Publique Adidjatou A. MATHYS. Cette session s’ouvre au lendemain de l’adoption du PAG 2021-2026 et dans un contexte de forte demande de modernisation de l’administration publique, dira le Secrétaire Général du Ministère du Travail et de la Fonction Publique, Norbert Boccace KANHOUNON. La Conférence des Gestionnaires des Ressources Humaines de l’Etat créé par arrêté interministériel n° 207/MTFPRAI/MEFPD/DC/SGM/DGFP/SD du 08 décembre 2014, constitue un cadre de réflexions et de partage de bonnes pratiques aux fins de relever le défi d’une administration de développement, capable de délivrer des services de qualité aux usagers-clients. C’est un organe placé sous la présidence du Ministre chargé de la fonction publique qui a pour attributions entre autres de :
– Promouvoir la coopération inter-administrations dans le domaine de la gestion des Ressources Humaines ;
– Concourir au développement de l’expertise en matière de gestion des ressources humaines de la fonction publique béninoise.

En organisant cette session intitulée « Conférence des Gestionnaires des Ressources Humaines de l’Etat pour plus d’efficacité dans la gestion des reformes », le Ministre Adidjatou A. MATHYS a voulu s’imprégner des difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des réformes au niveau sectoriel et envisager avec les gestionnaires des ressources humaines des ministères et institutions de la république, des solutions idoines. Dans la pratique, les participants à cette session au nombre de 135, ont suivi une communication axée sur le thème « élaboration des états d’effectifs : procédures de mise en œuvre et niveau d’exécution au titre de l’année 2022 ». Elle a été présentée par Prosper IDOHOU, Chef de la Cellule de Gestion du Fichier Unique de Référence et de la Programmation des Effectifs (CGFUR-PE). Les problèmes identifiés en matière de gestion des ressources humaines au niveau des ministère sectoriels ont été par contre exposés par Eric Cossi AÏNANMON, Directeur de la Règlementation et de Suivi des Carrières (DRSC).
Les réflexions sont ensuite menées sur ces problèmes identifiés dans le domaine de la méthode de travail, la gestion prévisionnelle des effectifs et des compétences, le stage, la nomination et la titularisation des agents de l’Etat, l’évolution de la carrière à travers la prise des actes d’avancement d’échelon et de grade, la formation professionnelle et la promotion hiérarchique , la mobilité des agents de l’Etat , la discipline et enfin la conservation et l’exploitation des données de carrière par une bonne tenue des archives.
Selon le Ministre du Travail et de la Fonction Publique, la résolution des problèmes identifiés permettra de poser les bases d’une gestion moderne et harmonieuse des ressources humaines de l’Etat. Dans ce cadre, le Programme prévoit dans son Programme d’Action, un projet majeur dénommé Projet d’Appui à la Modernisation de la Gestion des Ressources Humaines de l’Etat (PAMGRHE) qui, avec des équipements de dernière génération, permettra de gérer de façon intégrée les ressources humaines de l’Etat allant du recrutement à la mise à la retraite en passant par la gestion de la carrière, la formation et l’évaluation des agents. Il est également envisagé dans les mois à venir selon le Ministre, la nomination des délégués de la fonction publique auprès des départements ministériels et institutions de l’Etat, ce qui va permettre aux gestionnaires des ressources humaines de résoudre sur place, un certain nombre de problèmes liés à la gestion du personnel.

PFC-MTFP/DIRCOM-PR

Dios CHACHA



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment