ALERTE :

    Qui succèdera à la reine Elizabeth II ? Quelles sont les règles de l’ordre de succession ? Cosmo vous dit tout sur la famille royale britannique - Les Pharaons

    Elizabeth-II

    Atteinte du covid-19, la santé de la reine Elizabeth II préoccupe. La souveraine, âgée de 95, souffrirait simplement de symptômes légers. Il n’empêche que ce virus l’a forcé à annuler certains engagements en visioconférence. De quoi inquiéter les fans des têtes couronnées. Et bien que la reine se remette doucement de la maladie, cela nous rappelle qu’elle n’est malheureusement pas éternelle. La question de sa succession est notamment remise sur la table.
    Trône britannique : quelles sont les règles de l’ordre de succession ?
    La succession du trône britannique dépend de l’Acte d’union de 1800. Mais les règles ont (heureusement) évoluées au fil du temps. La dernière modification en date remonte à 2013, avec une entrée en vigueur en 2015.
    Avant 2013, les hommes avaient la priorité sur les femmes pour accéder au trône d’Angleterre. Par exemple, même si la princesse Anne est le deuxième enfant d’Elizabeth II et du Prince Philip, ses petits frères, Andrew et Edward, sont prioritaires dans l’ordre de succession.
    L’héritier.tière au trône devait également être marié.e à une personne non catholique et le.la souverain.e devait obligatoirement accepter cette union.
    L’ordre de la succession suit les descendants du roi ou de la reine, jusqu’à la fin de la lignée. C’est ensuite aux frères puis aux soeurs de lui succéder, ainsi qu’à leur descendance, en tenant toujours compte l’ordre des
    Depuis le 26 mars 2015, l’ordre de succession est fixé par stricte primogéniture. Cela signifie que la priorité masculine a été enterrée. Seul l’ordre de naissance est pris en compte : c’est l’enfant le.la plus âgé.e qui est l’héritier.tière du trône. Aussi, les descendant.e.s ne sont plus exclu.e.s de l’ordre de succession s’ils.elles ont épousé une personne de confession catholique. Ni leurs enfants – mais seulement s’ils.elles ne sont pas de confession catholique. Enfin, le consentement du souverain.e n’est obligatoire que pour les six premières personnes suivant l’ordre de succession. Ces nouvelles règles s’appliquent à toutes celles et ceux né.e.s après le 28 octobre 2011.

    Elizabeth II : qui succèdera à la reine ?
    Il est de notoriété publique que c’est le prince Charles qui doit succéder à la reine Elizabeth II, dans le cas où cette dernière ne pourrait plus assurer ses fonctions. Le prince de Galles est en effet le premier né de la souveraine et de son défunt époux, le prince Philip. Aujourd’hui âgé de 72 ans, il est ainsi l’héritier du trône.
    Si l’on suit les règles de l’ordre de succession, ce sera ensuite à son fils aîné, le prince William, de devenir roi, puis à ses trois enfants, George, Charlotte et Louis. Voici l’ordre établi à ce jour, que vous pouvez aussi retrouver sur le site internet de la famille royale britannique.
    • Le prince Charles, fils de la reine Elizabeth II
    • Le prince William, fils du prince Charles
    • Le prince George, fils du prince William
    • La princesse Charlotte, fille du prince William
    • Le prince Louis, fils du prince William
    • Le prince Harry, fils du prince Charles
    • Archie Mountbatten-Windsor, fils du prince Harry
    • Lilibet Mountbatten-Windsor, fille du prince Harry
    Succession au trône britannique : le prince Charles va-t-il abdiquer ?
    Selon de nombreuses rumeurs, lorsque le prince Charles arrivera au trône, il aurait pour projet d’abdiquer en faveur de son fils, le prince William, plus jeune, et adoré des britanniques.
    Mais cela est très peu probable, à en croire plusieurs expert.e.s de la famille royale. En effet, les têtes couronnées n’ont pas envie de refaire vivre le traumatisme de l’abdication d’Edouard VIII, en 1936. Pour Michel Faure, auteur d’une biographie du prince de Galles intitulée Charles roi d’Angleterre, l’abdication de Charles serait très dangereuse pour l’institution. « La survie des monarchies dépend du respect des règles et la règle la plus importante et la plus vitale est celle de la succession », expliquait-il dans les colonnes de Gala.
    Peu de risques donc, que le prince Charles n’assure pas ses fonctions de roi. Par ailleurs, sa deuxième épouse, Camilla Shand, devrait elle obtenir le statut de reine consort. C’est en tout cas le souhait qu’à exprimé la reine Elizabeth II à l’occasion de ses 70 ans de règne, en février 2022.

    Équipe Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment