Bénin/Société : Romuald Wadagni explique les facteurs qui justifient la hausse des prix des produits - Les Pharaons

Romuald-Wadagni-40-PR-B

Invité sur l’émission “Le Bénin face à la cherté de la vie” ce dimanche 03 avril, le Ministre de l’Économie et des Finances a expliqué la hausse des prix des produits. En plus des facteurs qui impactent les produits importés, Romuald WADAGNI a fait savoir que plusieurs autres facteurs viennent s’ajouter et expliquent la hausse des produits malgré une production largement au dessus de la demande nationale en prenant le cas du maïs où le Bénin a produit plus de 1,6 millions de tonnes.
Dans la même dynamique, il a laissé entendre que nous avons les voisins, principalement trois qui viennent puiser dans notre production locale. <<Prenons le cas du Nigéria : Au 31 décembre 2021, le prix du maïs sur le marché Nigérian a augmenté de 15%. Au Bénin, sur la même période c’est 5,9%. Donc le commerçant du Nigéria quand il arrive sur le marché Béninois, il peut surpayer le maïs parce qu’en se retournant au Nigéria, il peut gagner encore bien plus. Il vient donc et ramasse notre maïs. Le Niger ça fait 5 années que du fait du changement climatique la production locale a chuté. Vous prenez les céréales pour 2021- 2022, la production est 40% en deçà de la demande nationale. Donc le Niger vient au Bénin puiser au Bénin. Du fait de l’insécurité depuis plusieurs mois suivi du terrorisme qui entrainent le déplacement des populations, cela agit sur la production et fait qu’ils viennent sur nos marchés>>, a-t-il expliqué avant de conclure qu’avec ces facteurs, malgré la bonne campagne, la demande étant forte, cela justifie cette situation sur les produits locaux”
[03/04 à 23:40] .: Bénin/Économie :

Prix de l’essence et du gasoil à la pompe, le coup de pouce de l’État

Au Bénin et ailleurs, les prix des hydrocarbures connaissent une nouvelle hausse du fait du conflit russo-ukrainien. Au Bénin, la situation n’est pas plus reluisante, mais maîtrisée en raison de la subvention du gouvernement. Au détour d’un débat public sur la cherté de la vie au Bénin et les mesures sociales prises par le Gouvernement pour maîtriser la flambée des prix des produits de grande consommation, diffusé sur l’Ortb, Romuald WADAGNI, Ministre de l’Économie et des Finances a souligné les efforts du gouvernement pour soutenir les prix des hydrocarbures.

<<L’État subventionne autour de 5 milliards de francs CFA par mois le coût d’accès à l’essence et au gasoil à la pompe>>, a lâché le ministre d’état devant micros et caméras.

De ses explications, on retient que la hausse aurait pu se faire ressentir et aurait été plus importante si le gouvernement n’agissait pas pour atténuer en apportant une certaine subvention à ces prix-là afin que les populations ne soient pas obligées de débourser beaucoup plus que ce qu’elles déboursent actuellement.

Les nouveaux prix au Bénin sont de 600 F Cfa pour l’essence à la pompe et le gasoil, et respectivement 665 F Cfa et 730 F Cfa pour le pétrole et le gaz. Le conflit russo-ukrainien vient aggraver la situation de hausse des prix dans divers secteurs du fait de la pandémie du coronavirus et pourrait impacter de façon significative les perspectives de reprise de l’économie mondiale.

Dios CHACHA



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment