Bénin/Législatives 2023 : Ils ne sont pas encore prêts - Les Pharaons

IMG-20220420-WA0035

A quelques mois des élections législatives de Janvier 2023, une partie de l’opposition béninoise semble trainer les pas. Alors que les différentes chapelles politiques s’organisent et structurent leur stratégie politique, le dernier parti d’opposition au Bénin, a visiblement opté pour le dilatoire. Après les erreurs de 2019, les « insoumis » des FCBE devenus Les Démocrates, brandissent des revendications surprenantes.
« C’est une nouvelle fuite en avant, un aveu d’impuissance face aux différentes machines politiques en place » crient les proches du pouvoir à Cotonou. Au lendemain de la publication du communiqué du parti Les Démocrates, de nombreux observateurs ont alerté sur le caractère fantaisiste des revendications brandies par le parti de Boni Yayi le 19 avril 2022.
En effet, le parti tutoie l’impréparation à travers ses différentes prises de position depuis quelques semaines. 3 ans après avoir organisé et soutenu les manifestations qui ont conduit à la mort de plusieurs béninois aux encablures du domicile de l’ancien Président Boni Yayi, les membres du parti dénoncent l’exclusion qu’ils ont subie lors des législatives de 2019. Pourtant à Cotonou, les autorités judiciaires ont affirmé le contraire. Elles soutiennent qu’une partie des FCBE avait refusé de se conformer à la nouvelle charte des partis politiques, ce qui a valu au parti, le carton rouge de la Commission Electorale Nationale Autonome. Cette même attitude des contestataires a d’ailleurs conduit à la cassure des FCBE. Les rebelles sont allés créer le parti « Les Démocrates ».
• Le mort-né.
Le Parti Les Démocrates, dernier né de l’opposition, n’a jamais participé à une élection au Bénin. Selon plusieurs analystes béninois, il est quasi impossible d’estimer le poids de ce parti. Sa représentativité au plan national est également objet de débat. Par contre, le seul parti d’opposition ayant fait des percées lors des récentes élections communales, reste les Forces Cauris pour un Bénin Emergent. Ce parti d’opposition a obtenu les 10% exigés par le nouveau code électoral, et contrôle au Bénin 6 mairies. Les élections ont cependant été organisées par le même dispositif électoral que le parti Les Démocrates critique à travers son communiqué. Comme en 2019, et 2021, le parti part avec les mêmes revendications. Attaquer le processus électoral, au lieu de mobiliser ses militants sur le terrain.
• Une bataille perdue d’avance
Au Bénin, la lutte contre la corruption a pris une allure folle depuis 2016. La Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme n’épargne personne. Les proches de Patrice Talon en prison, membres des deux partis soutenant son action remplissent les prisons. C’est dans ce contexte que le parti Les Démocrates exige le retour de plusieurs personnalités qui ont choisi fuir Cotonou, pour ne pas répondre à la justice béninoise.
En 2019, des revendications similaires avaient été agitées par les frondeurs des FCBE. Ils n’ont pas eu gain de cause. Aujourd’hui, il se murmure à Cotonou, que le parti manque de candidats et de personnes pouvant gonfler sa liste aux élections législatives de 2023. Selon de nombreuses sources contactées au sein de l’opposition béninoise, Le parti Les Démocrates, mise en réalité sur le retour de certains anciens des FCBE, poursuivis dans des affaires de corruption pour espérer faire un bon score aux prochaines élections.
Pour l’instant, ni le chef de file de l’opposition encore moins les partis soutenant les actions du Chef de l’Etat n’ont répondu à ces différentes revendications. Il va s’en dire que les Démocrates, risque de ne pas participer à ces élections si les revendications restent en l’état. Visiblement, les poulains de Boni Yayi ne sont pas encore prêts pour 2023.

Dios CHACHA



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment