ALERTE :

    Facilité élargie de crédit: Le FMI va débloquer 658 millions de dollars pour accompagner le Bénin - Les Pharaons

    fmi

    Le Bénin et le Fonds monétaire international (FMI), sont parvenues à un accord au niveau des services sur de nouveaux accords mixtes de facilité élargie de crédit (FEC) et de facilité élargie de financement (EFF) de 42 mois pour soutenir les politiques économiques et financières des autorités. Il s’agit des besoins de financement urgents liés à la sécurité, aux cicatrices du COVID-19 et à la guerre en Ukraine – et à ancrer le Plan national de développement du pays. A cet effet, l’institution dirigée par Constant Lonkeng, va débloquer 658 millions de dollars au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC).
    Lire ci-dessous l’intégralité de la déclaration du chef de mission.

    “Je suis heureux d’annoncer que les autorités béninoises et l’équipe du FMI sont parvenues à un accord au niveau des services sur de nouveaux accords mixtes de facilité élargie de crédit (FEC) et de facilité élargie de financement (EFF) de 42 mois pour soutenir les politiques économiques et financières des autorités. L’accès exceptionnel proposé au titre de la FEC/EFF de 484,058 millions de DTS (équivalant à 658,4 millions de dollars ou 391 % de la quote-part) vise à aider le Bénin à répondre aux besoins de financement urgents, à préserver la stabilité macroéconomique et à ancrer le plan de développement national du pays axé sur la réalisation du développement durable. Objectifs de développement (ODD).
    « Le Bénin a fait des progrès significatifs dans la gestion macroéconomique au cours des cinq dernières années, plaçant son économie sur des bases solides. Avance rapide jusqu’à aujourd’hui, cependant, le pays fait face à des vents contraires importants dus à la détérioration de la situation sécuritaire à ses frontières nord, aux cicatrices de la pandémie de COVID-19 et à l’érosion du pouvoir d’achat au milieu de la guerre en Ukraine. Les services du FMI et les autorités béninoises sont parvenus à un accord sur un programme innovant – premier cas dans le cadre de la politique d’exposition au crédit combinée élevée (HCCE) du FMI – pour soutenir l’économie à court terme tout en faisant progresser les politiques et les réformes pour favoriser une croissance soutenue tirée par le secteur privé qui profite à tous les béninois dans un environnement sécurisé.
    « La mobilisation des recettes est la pierre angulaire du programme de réforme des autorités. Ceci, associé à la hiérarchisation des dépenses et à une efficacité accrue, créera un espace budgétaire indispensable pour soutenir les importants besoins de développement et de sécurité du Bénin tout en préservant la viabilité de la dette grâce à un assainissement budgétaire à moyen terme qui s’appuie sur les antécédents établis du Bénin en matière de finances publiques. Cela implique de réduire l’important écart fiscal vis-à-vis des pairs en rationalisant les dépenses fiscales à court terme et en élargissant l’assiette fiscale au fil du temps, notamment grâce à une stratégie de mobilisation des recettes à moyen terme qui améliore l’efficacité globale du système fiscal.
    “Compte tenu du niveau relativement élevé d’inégalité des revenus au Bénin, le FEC/FEP soutenu par le FMI est à juste titre axé sur un “développement à visage humain” grâce à un meilleur accès aux services publics de base et à une meilleure présence de l’État dans les zones vulnérables, conformément à la volonté du gouvernement. « approche civile » pour atténuer les risques de sécurité. La réalisation de ces objectifs ambitieux nécessiterait un engagement continu envers les réformes et un soutien technique et financier solide de la part des partenaires au développement du Bénin pour compléter l’appui important et prioritaire du Fonds.
    « Le renforcement du cadre de LBC/FT et l’amélioration de la gouvernance et de l’État de droit favoriseraient la confiance dans les institutions nationales et consolideraient les fondements d’une croissance soutenue tirée par le secteur privé. Le maintien de la dynamique de numérisation et le renforcement de la résilience climatique soutiendraient les objectifs de développement du Bénin et débloqueraient davantage le potentiel de croissance du pays.
    “L’équipe a rencontré le ministre délégué de l’Economie et des Finances Wadagni, le ministre délégué du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale Bio Tchané, le directeur national de la BCEAO (la banque centrale régionale) Assilamehoo, le conseiller spécial du président Talon Dagnon, le directeur du cabinet militaire du Président Général Bada, du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance, de la Commission Bancaire de l’UMOA basée à Abidjan, d’autres hauts responsables gouvernementaux, de la société civile, du monde des affaires et de divers bailleurs de fonds, dont des représentants de la Banque Africaine de Développement, du Programme Alimentaire Mondial et du Banque mondiale.
    “L’équipe du FMI tient à remercier les autorités et les différentes parties prenantes pour leur chaleureuse hospitalité à Cotonou et la poursuite des discussions ouvertes et constructives.

    Équipe Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment