Bénin/Politique : Patrice Talon contre une pension aux députés, mais nuance - Les Pharaons

IMG-20220426-WA0027

Les députés de la 8e législature s’illustrent encore sur un nouveau chantier à Controverse. Il a rapport à une proposition de loi portant pension aux anciens députés. Celle-ci devrait être étudiée au cours de la session en cours. Et comme si la 8e Législature voulait définitivement asseoir dans la tête des Béninois l’image d’un parlement spécialiste de lois à polémique, des députés qui, certainement, ne sont pas sûrs de revenir, veulent s’attribuer par la loi une retraite dorée.
Visiblement, le Chef de l’État n’est pas d’accord quant à cette proposition de loi portant octroi de pension qui continue d’alimenter les débats. Profitant des échanges avec les partenaires sociaux le mardi dernier, Patrice Talon a émis des réserves sur cette proposition de loi qui selon lui est techniquement compliquée et moralement pas éthique. Lire l’intégralité de des propos sur la question:

<<Moi aussi j’ai entendu à l’ouverture de la session ordinaire du parlement…On parle de pension aux députés. C’est une proposition de loi, c’est pas un projet de loi. Le gouvernement n’a pas envoyé de projet de loi au parlement pour fixer une pension pour les députés. Bien que ce n’est pas de mon habitude de m’exprimer sur ces sujets en public, je ne suis pas favorable à ça. S’ils ont pris l’initiative de cette loi, le gouvernement aura à se prononcer. S’ils ont les moyens de le faire , tant mieux. Mais s’il faut compter sur les moyens de nous tous, là nous aurons à nous prononcer. Et devant le Parlement, nous dirons qu’on a pas ces moyens-là. Il y a des choses qui sont plus urgentes dans le pays, a-t-il dit. Alors, s’il faut une pension pour les députés, il faut une pension pour les maires, les ministres. Il faut une pension pour tous ceux qui ont occupé un poste politique. La fonction politique n’est pas un métier. La pension provient de notre métier, ce pourquoi nous travaillons. La fonction politique est une parenthèse dans notre vie au quotidien. On va servir et on revient faire ce pourquoi on est est formé, on a vocation. Techniquement c’est compliqué. Moralement, ce n’est pas éthique. Il y a plein de trucs qui font que cette pension qui est évoquée par cette proposition de loi soulève en moi quelques réserves. C’est vrai que la question de la pension aux présidents d’institutions, ceux qui ont exercé de hautes fonctions comme président de la République, président de l’assemblée nationale requiert notre attention. Parce que, c’est des fonctions de représentation. Un ancien président de la République ne peut être dans dénuement et devenir un clochard dans les rues et ne pas avoir à manger. Même pour l’image du pays, c’est pas bien. Il y a quelques fonctions pour lesquelles il faut une prise en charge parce que ces personnes continuent de représenter le pays même s’ils ne sont plus en fonction>>.

Dios CHACHA



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment