Causerie éducative sur le livre: A la découverte de “Yèmi ou le miracle de l’amour” - Les Pharaons

“Le débat littérature”, une initiative de Carole TONOUKOUN pour faire découvrir les écrivains béninois et susciter l’envie du livre dans le cœur de la jeune génération a reçu pour son édition du Mercredi 05 Mai 2022, l’auteur Adélaïde FASSINOU. Il a été question au cours de cette causerie thématique avec la trentaine de jeunes élèves, de la scolarisation de la fille. C’était à “Le Centre” à Cocotomey.

Une thématique bien adaptée pour faire découvrir les droits de l’enfant en général et en particulier de la fille aux jeunes élèves tout en abordant le phénomène des enfants placés. C’est ce dont traite le livre “Yèmi ou le miracle de l’amour” qui a fait objet de causerie débat entre les élèves et l’écrivaine Adélaïde FASSINOU.
Après avoir procédé à la lecture d’un extrait du livre portant sur l’élément enclencheur de l’histoire (dialogue entre madame Koumi et son fils Josaphat sur la situation de Yèmi, un enfant placé auprès d’une tante en ville), les élèves ont cherché à savoir si les faits sont vécus par l’auteur. Une question à laquelle l’auteur a répondu avec un coeur de mère. A en croire Adélaïde FASSINOU, c’est une histoire vécue et le prénom Yèmi est réel. “C’est une fille qui habitait chez une parente à elle à côté de notre maison”, a-t-elle dit. En effet, dans le livre, Yèmi vivait la situation de “vidomegon” et ne mangeait pas à sa faim. Elle venait chez les Koumi pour pouvoir manger parce que sa tante ne lui laissait pratiquement rien.

Ce constat fait par le fils de Madame Koumi, Josaphat, a fait objet d’une discussion emballante sur le droit des filles. “Les propos dans la bouche de Josaphat sont les pensées de l’auteur qui a travaillé son imaginaire sur ce qui se passe dans son environnement”, a-t-elle déclaré indiquant que “Yèmi ou le miracle de l’amour” est écrit en pour tous en général et les femmes réticentes à envoyer les filles à l’école en particulier. “L’auteur n’écrit pas dans le néant. Il accomplit une mission en apportant des messages qui aide à faire avancer les peuples. C’est un travail qui est fait sur le mental de la jeune génération. Aider les filles à être de bons parents et leur donner l’envie d’aller le plus loin possible dans leur formation académique”, a-t-elle noté.

Dios CHACHA



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment