ALERTE :

    Bénin/Politique Entre diatribes et reproches, David Koffi Aza lance ses premières piques - Les Pharaons

    POLITIQUE

    Cyrille LIGAN

    Le réquisitoire est implacable ; et il est signé David Koffi Aza. Sitôt débarqué en politique, le prêtre du fâ a décidé de mettre fin à la promotion de « ceux-là qui ont détourné des milliards sous les régimes défunts ». Et pas qu’eux. Quitte à déclencher le courroux de ses désormais adversaires politiques, le partisan encarté Moele-Bénin fulmine contre une assemblée nationale composée de « siphons de deniers publics », de « vieux fatigués », de « politiciens qui ont passé tout leur temps à ruiner le pays », ou encore de « politicards qui n’ont plus rien à apporter à la société ». Tous semblent y passer ; tous sauf les élites engagés. Et au final, une ambition sans appel : “Il faut les mettre hors d’état de nuire, il faut révolutionner”.

    Le ton est accusateur. Et il le faut, surtout quand on veut se forger une posture politique et s’imposer dans l’opinion. Au-delà de la façon d’être, David Koffi Aza critique la manière dont certains partis politiques de la mouvance envisagent la chose publique. Pour lui, « l’homme politique doit être un modèle pour la société ; il ne doit pas être une contre-valeur ». Et il ne manque pas d’anecdotes à ce propos. C’est donc pour cela qu’il a décidé, après avoir mené les débats citoyen, culturel et cultuel sans succès, de s’essayer au débat politique afin de « révolutionner les choses ». L’espace politique favorable à cette révolution semble ne pas exister en dehors de Moele-Bénin, et encore.

    L’opposition politique n’est pas en reste. Fébrile dans son nouveau rôle, David Koffi Aza ne s’est pas privé pour disserter sur ces « groupuscules éparses sans racine, sans fondement, sans vision et sans idéologie » qui « n’ont pas des couilles de s’assumer ». Où se trouve l’opposition ? C’est qui l’opposition ? C’est quoi l’opposition ? Est-ce que l’opposition existe ? Autant de questions dont les réponses laissent songeur le politicien.

    Il n’est pas encore candidat. D’ailleurs, il vient d’officialiser son entrée en politique. Mais pour ce qui est de trouver une place, David Koffi Aza a sans conteste, imaginé la sienne. Au palais des gouverneurs. A l’aube des élections législatives de 2023, à l’heure où les partis politiques rivalisent d’idées pour contourner le mur des dix pour cent, le prête du Fâ essaie d’imprimer sa marque. Nulle véritable surprise dans le chemin qu’emprunte David Koffi Aza, mais il en faudra sans doute plus pour survivre dans le monde politique béninois.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment