ALERTE :

    Bénin/Réglementation du bruit: «Devant votre maison, c’est dans la rue», dixit José Tonato - Les Pharaons

    José TONATO

    Dios CHACHA

    Au Bénin, force est de constater que les nuisances sonores viennent en tête des infractions environnementales recensées par les services compétents. De nombreuses activités génératrices de pollution sonore sont menées, souvent même en pleine agglomération, sans autorisation préalable d’installation et sans précaution de nature à réduire les nuisances qu’elles génèrent. C’est à juste titre que le gouvernement béninois a décidé de réglementer le bruit aux termes duquel tout promoteur d’installation d’une activité génératrice de bruit soumise à déclaration ou autorisation obtient, selon le cas, avant l’ouverture, un avis technique de la direction départementale du Cadre de Vie territorialement compétente, ou le certificat de conformité environnementale délivré par l’Agence béninoise pour l’Environnement.

    Afin de permettre à tout un chacun d’être mieux informé sur les tenants et aboutissants de cette mesure prise en conseil des ministres, le numéro du cadre de vie et du développement durable a été reçu le jeudi 26 mai dernier sur la chaîne de la télévision nationale du Bénin. Ce fut l’occasion pour lui d’expliquer que «le nouveau décret pris en conseil des ministres sur les nuisances sonores vient réglementer certaines sources d’émission de bruits».

    Il a précisé que «si votre chien aboie au-delà des décibels prévus, vous tombez sous le coup de la loi pareil pour les tentes improvisées en salles de fête non insonorisées, elles sont carrément interdites». Mais aujourd’hui, selon le ministre José Didier Tonato, «les salles de fête en général doivent subir une procédure d’autorisation formelle avant d’ouvrir». Il a fait savoir que «les textes qui sont en vigueur ne vous permettent même plus de mettre la bâche devant votre maison» et que «devant votre maison, c’est dans la rue».

    Par contre «dans votre cour», José Didier Tonato a déclaré que «vous pouvez mettre une bâche pour une cérémonie mais vous ne pouvez pas émettre un bruit qui gêne les voisins» et que cela est désormais «réglementé maintenant».Il a affirmé qu’«en zone résidentielle, on vient, on installe une salle de fête, on installe une buvette, on mène son activité comme on veut, ce n’est plus possible aujourd’hui». Concernant les promoteurs de débit de boissons, restaurants dans lesquels le niveau de bruit est susceptible de dépasser le seuil prévu, ils doivent insonoriser leurs locaux.

    Il faut signaler que le ministre du Cadre de vie et du développement durable a dit que «l’usage de haut-parleur à l’extérieur des locaux » est désormais «interdit» au Bénin . Les Béninois qui ont une buvette, ils doivent se débrouiller pour que ce qu’ils émettent «ne dépasse pas 70». Il n’a pas manqué de préciser que «selon la plage, que ça ne dépasse pas 50 des roufters qui sont aux derniers étages tout ouverts qui débitent de décibel dans les zones résidentielles». «L’ancien décret n’était pas suffisamment opérationnel, c’est pourquoi, il y a un nouveau décret » a-t-il laissé entendre.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment