ALERTE :

    Bénin/Politique Guy Mitokpè, plus Rupturien que jamais - Les Pharaons

    IMG-20220604-WA0027

    Cyrille LIGAN

    Les mots se précisent, et avec eux le positionnement politique. Quelques semaines après son départ du parti Restaurer l’Espoir, Guy Mitokpè semble avoir retrouvé sa boussole politique. Ce jeudi 2 juin, l’ancien député ne s’est embarrassé d’aucun scrupule pour défendre les actions de celui qui, jadis, nourrissait ses critiques les plus mordantes. Avec ses quelques mots, l’ancien député a mis le feu aux poudres. Depuis qu’il s’est affranchi de la tutelle de son mentor, Candide Azannaï, les œuvres de Patrice Talon retrouvent goûts et couleurs aux yeux de Guy Mitokpè. Suffisamment d’ailleurs pour qu’il se fasse porte-voix des actions du président auprès des jeunes, surtout celles en faveur de la jeunesse.

    Des mots de trop qui scellent une rupture définitive avec l’opposition politique béninoise. Comme en témoigne son adresse, entre la ploutocratie et la plèbe, entre les fossoyeurs de l’économie nationale et les vétérans politiques qui ne songent qu’à mourir au parlement, Patrice Talon fait de la place aux jeunes. Jusque-là, la décision n’est pas officiellement prise. Néanmoins, l’intention affichée écarte, de facto, une proximité avec les partis de l’opposition qu’il défendait pourtant depuis son départ du parlement en 2019, sous la bannière du parti Restaurer l’Espoir. Guy Mitokpè acte ainsi, à demi-mot son entrée dans le giron de la Rupture. Un choix s’offre désormais à lui : rallier et faire campagne pour l’un des deux grands blocs de la mouvance présidentielle, avec un retour actif en politique à la clé, ou rester en retrait, comme depuis son départ de l’Assemblée nationale en 2019.

    Son cœur balancerait plutôt vers la première solution. Car une chose est sûre : l’ancien député n’a jamais abandonné l’espoir de peser dans le débat politique. Une marche de plus dans une trajectoire ascensionnelle engagée depuis peu. Même si l’on sait que les premières lézardes ont apparu peu avant sa visite de l’exposition des trésors royaux au palais de la Marina. Alors que les législatives approchent, et que Guy Mitokpè a dépouillé le RE de nombreux jeunes militants lors de sa démission, la force semble avec lui. Pour autant, devrait-on s’attendre à le voir figurer sur une liste électorale pour les prochaines législatives ? Seulement s’il le souhaite et, plus important surtout, si l’un des partis de la mouvance l’en juge méritant.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment