ALERTE :

    Présidentielle 2026 Romuald Wadagni, candidat ? - Les Pharaons

    Romuald-Wadagni-40-PR-B

    Cyrille LIGAN
    Romuald Wadagni se rêve-t-il en candidat à la présidentielle en 2026 ? Depuis quelques mois, le landerneau politique bruisse de rumeurs sur celui qui pourrait succéder à Patrice Talon à la tête du Bénin. Lors d’un entretien accordé à Radio France Internationale ce samedi 11 juin, le ministre d’Etat s’est refusé à énoncer clairement ses intentions pour la présidentielle de 2026, telle qu’il la qualifie lui-même. L’heure n’est pas à la prise de décision pour 2026, jure Romuald Wadagni. La raison ? C’est un peu trop tôt et il serait « totalement indécent » d’y penser, surtout quand l’urgence voudrait qu’il s’en tienne à répondre aux « attentes des populations ».

    Parler de 2026 lui semble pour l’instant malvenu et indécent. Il est trop tôt pour en parler certes, mais pas trop pour y penser ou même y travailler. « Nous sommes à quatre ans (de l’élection présidentielle ndlr), j’occupe une fonction qui demande beaucoup d’énergie. », a répondu le ministre. Ira ou ira pas ? Romuald Wadagni fait sien l’adage selon lequel il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. S’il fait preuve d’autant de prudence, peut-être c’est parce que le chemin vers la présidentielle s’annonce tortueux. Il se trouve aujourd’hui qu’il est impopulaire, et les différents scénarios de l’échiquier politique présentent tous leur lot d’incertitudes.

    Romuald Wadagni se tient prudemment en retrait de la politique active. Mais il confie avoir été sollicité à maintes reprises, en vain. Pour justifier sa position, il explique : « Je m’attache chaque jour à bien faire ce que j’ai en face de moi. Si je dois décider, je m’attache, compte tenu des informations que j’ai, à prendre des décisions pour des gens qui seront concernés par ces décisions . Je suis convaincu que quand je profite de chaque instant pour bien faire ce qui est attendu de moi, les opportunités s’ouvrent et donc je n’ai aucun souci ».

    Si les contours de 2026 ne sont pas encore nets pour poser le décor d’une plausible candidature de Romuald Wadagni, l’avenir professionnel du jeune ministre semble quant à lui dégagé. L’associé du cabinet d’audit et de conseil Deloitte estime qu’il pourrait bien y retourner facilement. De même, il n’écarte pas la possibilité d’ouvrir son propre cabinet de conseils et d’expertise comptable. Entraîné dans les arcanes du pouvoir politique en 2016, Romuald Wadagni pourrait revenir sur cette question dans les quatre prochaines années afin de préciser ses ambitions politiques après 2026.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment