ALERTE :

    Bénin : Yayi-Talon-Soglo. Les non-dits. - Les Pharaons

    Sans titre-1-Récupéré

    Christopher O.

    « Il n’y a pas de problème profond entre  Boni Yayi Patrice Talon », jure l’ancien président de la république.  Le 22 septembre  2021,   Boni Yayi a lu au Palais de la Marina après avoir échangé avec Patrice Talon, une liste de revendications.

    Après Abidjan en 2016, c’était  la première  rencontre publique à Cotonou entre les deux hommes. Rempli d’émotion, Boni Yayi  sortira de son boubou blanc, une feuille  pliée contenant ses requêtes.  La mine serrée l’ancien président lira le contenu du papier.   Il demandera  entre autres  humblement à Patrice Talon, la libération des acteurs politiques en détention  au Bénin.  Il évoque deux noms :  Reckya Madougou et  Joël Aïvo.

    Depuis 7 mois au Bénin, c’est l’embellie politique. La première rencontre Yayi Talon en septembre 2021,  a permis  d’éteindre  les vives tensions qui ont secoué le début  de mandat de Patrice Talon. Des élections législatives tumultueuses  de 2019, aux tentatives de remise en cause de l’ordre constitutionnel, le Bénin a connu en moins de  3 ans, la plus grave  crise politique de son histoire depuis l’avènement du Renouveau Démocratique. Les rivalités entre trois anciens présidents ont plombé l’atmosphère politique, sans pour autant ralentir la dynamique du programme  d’actions du gouvernement.

    • Les causes lointaines

    A Cotonou, on s’accorde à reconnaitre  que les réformes instituées par Patrice Talon, constituent la pomme de discorde entre lui et ses prédécesseurs d’une part, et la population d’autre part.  Patrice Talon en prenant le pouvoir en 2016 a du faire face à un  déficit   de l’ordre de 7 % du PIB.   Il manquait  entre 360 et 450 milliards de francs CFA  dans les caisses de l’Etat. Un vide qui s’explique par l’absence d’orthodoxie budgétaire qui a caractérisé la Présidence de Boni Yayi. En 2015, d’après les agents du ministère des finances, plus de la moitié des dépenses étaient hors budget.  

    Pour relever le Bénin, le 3 ème président de l’ère du renouveau démocratique a  engagé une lutte sans merci contre la corruption. Parmi les personnalités en délicatesse avec la justice,  une belle brochette de soutien de la famille politique de Boni Yayi,  et le fils de Nicéphore Soglo.

    Après une longue bataille politique, avec des dégâts collatéraux à tous les niveaux, les anciens présidents ont baissé pavillon depuis l’arrestation de Réckyath Madougou et Joel Aivo pour atteinte à la sureté de l’Etat et terrorisme. Boni Yayi estime désormais que le dialogue est la seule porte de sortie.

    Au cours des  deux rencontres avec Patrice Talon, il a donc   plaidé  ouvertement la libération des personnes en détention. L’ancien Président,  qui a rallié Cotonou après un  exil déguisé  suite aux  52 jours passés en  résidence surveillée en 2019, entend désormais se battre pour la quiétude des populations. « Boni Yayi veut que tous les béninois puissent savourer la paix et le bonheur, et que les arrestations cessent ». Il a continué à demander le retour au pays de l’opérateur économique Sébastien Ajavon et de son homme lige pendant 3 ans : Komi Koutché.

    •   A-t-il changé ?

    Pendant 10 ans, l’homme au regard de ses pratiques politiques avait été désigné comme l‘animal politique le plus féroce dans le gotha politique. Il a su conserver   le pouvoir pendant 10 ans,  en se faisant   réélire d’une façon inattendue en 2011. Alors que sa quote était au plus bas, Boni Yayi a administré un K. O, considéré comme une tricherie par ses adversaires, aujourd’hui tous aux côtés de son alter ago.

    La rencontre du 13 juin 2022 au Palais de la Marina a finalement  montré que Boni Yayi recherche la paix, mais aussi la libération de ses lieutenants politiques,  et enfin  le retour de certaines personnalités  au Bénin. Seul problème,  beaucoup d’entre elles,  font objet  de poursuites judiciaires pour des crimes économiques, même si les mis en cause crient à l’acharnement politique.  Boni Yayi attend néanmoins de Patrice Talon, la prise de décision politique basée sur l’arsenal institutionnel  du Bénin pour effacer l’ardoise de ses soutiens.

    Invité à rentrer au Bénin par Patrice Talon au détour d’une interview sur les médias internationaux, après ses ennuis judiciaires  en 2019, l’ancien président  joue pleinement un autre  rôle aux cotés de Nicéphore Soglo. Depuis le début du second mandat de Patrice Talon, les deux anciens présidents évitent les intrusions intempestives dans l’actualité politique. Leur seul objectif selon Yayi Boni est la décrispation politique à travers la prise de décision politique.   48 heures après leur dernière rencontre une quinzaine de personnes ont été libérées, mais sur le papier il reste les gros poissons toujours dans la nasse de la justice.

    Le cadre de concertation des anciens présidents  annoncé par Patrice Talon servira certainement à fixer les conditions de leur libération et de leur retour au pays. Si Patrice Talon arrive à faire passer la politique avant la justice, la tension pourrait retomber définitivement à Cotonou, autrement l’avenir restera incertain.  En réalité les relations entre Talon, Yayi et Soglo sont comme les saisons d’une année. Elles changent tout le temps.

     

     

     

     

     

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment