ALERTE :

    Législatives 2023 Vers une fusion des partis d’opposition - Les Pharaons

    assemblée 1

    Daniel T.

    Au Bénin, les partis politiques nés de la dernière grande réforme politique s’apprêtent pour les élections législatives de janvier 2023. Sur 17 partis politiques enregistrés, seulement 13 ont répondu à l’appel de la Commission Electorale Nationale Autonome cette semaine. Si les partis proches du pouvoir sont quasiment certains de leur stratégie, et s’affairent déjà pour la préparation des listes, au niveau de l’opposition c’est la grande concertation.

    De source bien introduite, plusieurs fusions auront lieu dans les jours à venir. Certains partis proches de la mouvance présidentielle mais insignifiants sur l’échiquier politique vont opérer des mutations pour aller aux élections. Sur cette liste des discussions sont en cours entre MOELE Bénin et un parti récemment constitué, et qui n’a participé à encore à aucune élection.
    Ce sera pareil au sein de l’opposition béninoise. Il est annoncé avec insistance un rapprochement complexe entre le parti MPL et les Forces Cauris pour un Bénin Emergent. Une source proche de l’opposition a clarifié récemment, que le MPL s’apprête à fusionner avec FCBE. Cette annonce a d’ailleurs engendré des frustrations au sein du parti qui a connu quelques démissions. Cette alliance qui visiblement n’est pas autorisée par le code électoral, ni la charte des partis politiques permettra au part MPL d’être dans cette compétition.

    Vers la disparition des jeunes partis

    Au Bénin la révision des textes électoraux imposent de nouvelles règles aux partis politiques allant du montant à payer pour la caution, au nombre de candidats à mettre sur les listes. Ces exigences pourraient être mission impossible pour plusieurs petits partis d’opposition, qui malheureusement n’ont pas une grande assise au plan national.
    Le Président du Parti MPL reçu sur les plateaux de la Télévision Bi News à Cotonou, a laissé entendre que les tractations sont en cours au sein de l’opposition. Ces propos confirment donc clairement qu’une partie de l’opposition se regroupera pour participer aux législatives.
    Au Bénin, le code électoral n’autorise plus les alliances de parti pour participer aux élections. Il va s’en dire que les partis qui choisiront la fusion disparaitront de l’échiquier politique. Les militants positionnés sur les listes ne peuvent appartenir à deux formations politiques. C’est donc un casse-tête pour plusieurs formations politiques qui à l’heure actuelle continuent les discussions pour arrondir les bords.http://https://youtu.be/U-yOdyydX4s

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment