ALERTE :

    Bénin. Patrice Talon donne un signal fort pour les législatives de 2023 - Les Pharaons

    52144324869_ff76cd0b4f_k

    Daniel T.

    Patrice Talon ne se laissera faire et ne compte pas perdre sa majorité au parlement. Au soir de la victoire mitigée de la coalition « Ensemble » en France pour le compte des législatives de 2022, Patrice Talon a adressé un message au Président Emmanuel Macron. Tout en réconfortant son homologue français, il a suggéré des pistes à Emmanuel Macron. Le président français  doit désormais faire des compromis pour gouverner. En réalité le message de Patrice Talon en dit long sur ce que sera 2023 au Bénin.

    Le 8 janvier 2023, les béninois seront aux urnes pour renouveler le parlement. Depuis 2019, deux partis politiques siègent à l’Assemblée Nationale au Bénin, dans la capitale Porto-Novo. Une configuration engendrée par les réformes politiques lancées en 2018. En effet, plusieurs partis politiques de l’opposition n’avaient pas voulu adhérer aux réformes politiques. Ce bras de fer a donné naissance à une assemblée majoritairement composée de députés de la mouvance présidentielle.

    Dure Bataille

    Dans quelques mois, l’opposition compte renverser la vapeur. Noureini Atchadé , Vice Président du parti les démocrates, jure que rien n’empêchera le parti de Boni Yayi d’être sur la ligne de départ. Les partis politiques d’opposition, réfractaires aux réformes en 2019, sont aujourd’hui rentrés dans les rangs. Au début du mois de  juin, le Président de la Commission Electorale Nationale Autonome a rencontré 13 partis politiques dans le cadre des préparatifs des législatives au siège de l’institution à Cotonou. Tous ne seront pas au rendez-vous de Janvier 2023, mais au moins 8 partis politiques sont attendus pour cette élection.

    Une rude bataille aura donc lieu, avec les partis qui seront en lice. Deux grands partis d’opposition seront aux prises avec les partis de la mouvance présidentielle, et les alliés de Patrice Talon. Le message de Patrice Talon à Emmanuel Macron laisse croire que l’Exécutif a forcément besoin d’une complicité avec le pouvoir Législatif pour la conduite des réformes. A Porto-Novo, il ne sera donc pas question pour le président béninois de perdre sa majorité.

    Favori mais ….  

    Cependant sur le terrain rien n’est  gagné d’avance. Agacés par la crise économique et la cherté de la vie, les candidats de la mouvance présidentielle devront faire preuve de détermination  pour convaincre à nouveau les électeurs. Les derniers résultats des élections au Bénin, créditent certes les partis présidentiels d’un score flatteur, mais les données ne seront pas les mêmes si les partis d’opposition sont sur la ligne de départ. En effet, les deux dernières élections ont enregistré des taux record d’abstention. Un paramètre à considérer. En janvier 2023,  le jeu pourrait être différent même si les partis au pouvoir et leurs alliés partent favoris.

    Les députés actuels ont presque rompu les amarres avec leurs bases selon diverses sources. La dernière tournée gouvernementale censée expliquer aux populations la cherté de la vie a été presque un échec analyse un acteur politique proche de la majorité présidentielle. Les populations n’ont pas été réceptives au message parce que selon lui,  les vecteurs ont été mal choisis.

    Pendant ce temps l’opposition fait un travail de proximité et surtout vilipende le gouvernement, en peignant en noir toutes ses actions. Si en janvier 2023, Patrice Talon compte conserver sa majorité, les législatives donneront lieu à nouveau à de chaudes empoignades au Bénin.

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment