Bénin/Débat d’orientation budgétaire: Les différents scénarios de la croissance économique exposés aux députés - Les Pharaons

RW12

En prélude à l’étude du Projet de loi des finances 2023, le ministre de l’économie et des Finances était face aux députés. Ceci, dans le cadre de l’exercice annuel du Débat d’orientation budgétaire prévu par la loi. Ce fut l’occasion pour l’argentier national d’exposer aux parlementaires les différents scénarii pour atteindre ses objectifs et ambitions en 2023.

Au plan national, le gouvernement prevoit sur la base probable de la situation économique et de l’évolution des prix sur les plans mondial et sous-régional principalement au Nigeria, plusieurs sentiers de croissance. Il y a d’abord le scénario de référence supposant une évolution de la croissance de l’économie suivant la moyenne observée sur la période 2017-2021. Il intègre les incertitudes liées aux tensions géopolitiques et à la situation sanitaire, en considérant toutefois une amélioration du taux de couverture vaccinale de la population et la poursuite de la mise en œuvre des gestes barrières à la propagation de la pandémie. Ce scénario, selon Romuald Wadagni est aussi conforme aux perspectives convenues avec le Fmi dans le cadre de l’accord technique signé par le Bénin avec cette institution. Dans ce schéma, le taux de croissance s’afficherait à 6,2 % en 2023 et s’établirait autour de 6,0 % à l’horizon 2025, projette le gouvernement.
Il y a ensuite le scénario pessimiste. Lequel suppose une aggravation des tensions géopolitiques, notamment la crise en Ukraine et un durcissement des sanctions internationales contre la Russie. Ce schéma prend en considération une aggravation de la situation sanitaire et la survenance d’autres risques dont les conditions financières peu avantageuses et peu propices à la célérité adéquate de grands chantiers de l’Etat. Dans ce scénario, le taux de croissance de l’économie devrait s’afficher à 4,7 % en 2023 et 4,8 % à l’horizon 2025.

Enfin, le scénario optimiste se fonde sur l’hypothèse d’une atténuation rapide des tensions géopolitiques, une non-aggravation de la situation sanitaire et une évolution favorable des autres risques qui pèsent sur l’économie, dont des conditions climatiques et des conditions financières particulièrement avantageuses, propres à une mise en œuvre rapide des réformes structurelles et des investissements structurants. Dans ce schéma, espère le gouvernement, l’économie nationale maintiendrait une croissance vigoureuse et resterait sur le sentier de croissance du Pnd et du Pag. Ainsi, le taux de croissance s’afficherait à 7,8 % en 2023 et atteindrait 9,4 % en 2025. Ainsi, au regard du cadrage macro-économique et de la stratégie de gestion des finances publiques, les ressources totales du budget de l’Etat devraient croître de 11,4 % en moyenne annuelle sur la période 2023-2025 et les dépenses du budget de l’Etat connaîtraient un accroissement moyen annuel de 5,7 % sur la même période. De façon spécifique, table l’Exécutif, pour l’année 2023, les ressources totales du budget général de l’Etat s’afficheraient à 1739 milliards FCfa, soit une hausse de 10,5 % par rapport à 2022. Quant aux dépenses du budget général, elles connaitraient une progression de 4,6 %.

Dios CHACHA



Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment