ALERTE :

    Immigration au Canada : Canada Experts Pro Un cabinet d’immigration au parcours impressionnant (Le manque de main d’oeuvre et les reformes dans l’immigration canadienne en 2022 : Edmond Sadonou nous en parle) - Les Pharaons

    IMG-20220714-WA0004

    Spécialisé dans l’immigration, le cabinet Canada Experts Pro continue de faire ses preuves. Canada Experts Pro ayant à sa tête Sourou Edmond Sadonou, consultant- conseil agréé en droit d’immigration au Canada, Expert comptable au Canada et commissaire à l’assermentation et aux affidavits du Canada , qui grâce à ses réalisations ne cesse de gagner la confiance des demandeurs de visa canadien. Pour faire plus de lumière sur les différentes opportunités qui s’offrent aux africains, le directeur du cabinet Canada Experts Pro a animé le samedi 02 juillet 2022 à Cotonou, une conférence-débat autour du thème “Les réformes sur l’immigration canadienne en 2022”.

    Du haut de ses vingt années (20) d’expériences dans le domaine de migration, le cabinet Canada Experts Pro avec à sa tête
    Sourou Edmond Sadonou, continue de faire parler de lui. Les réformes sur l’immigration canadienne étaient en effet au cœur de la rencontre d’échanges du samedi 02 juillet dernier à la salle de conférence Djidjoho en face de l’université Houdégbé. Candidats potentiels, candidats ayant fraichement obtenus leur visa, étudiants et parents désireux d’envoyer leurs enfants au Canada, candidats voulant immigrer avec les membred de leur famille au Canada, différentes personnes de toutes les classes sociales ont pris part à cette initiative du promoteur du cabinet Canada Experts Pro. Le conférencier est allé dans les moindres détails en ce qui concerne l’obtention du visa canadien. Face à la forte demande de main-d’oeuvre, le gouvernement canadien a fait l’option de mettre en place des réformes qui touchent bien évidemment l’immigration. A cet effet, seuls les travailleurs, les étudiants étrangers, les visiteurs, les personnes protégés, les titulaires d’un permis de sejour temporaire, sont les profils recherchés pour combler le manque de main-d’œuvre au Canada. Il est à retenir, selon le conférencier, que les réformes touchent également la gratuité des frais de scolarité et le permis de travail ( permis de travail ouvert et le permis de travail post diplômes) qui permettent aux candidats de suivre les formations debouchant sur ce permis et qui leur permettront dobtenir la résidence permanente. Sourou Edmond Sadonou s’est donné pour mission d’expliquer aux participants à cette conférence les conditions à remplir pour bénéficier des divers avantages que leur réservent ces réformes. Il a tenu à dire aux participants qu’une fois arrivé au Canada, le candidat est soumis à un interrogatoire obligatoire de la part des ASFC (agents des services frontaliers du Canada) et leur donner de precieux conseils pour reussir cette interrogatoire afin de se admettre au Canada.

    Le conférencier a présenté aux participants comment répondre aux questionnaires à travers une série de questions réponses.

    *Collecte des données biométriques face à l’arnaque*

    L’une des étapes importantes que le demandeur de visa est soumis, est celle de la collecte des données biométriques. Ceci relève d’une grande importance. Car par cette opération, les autorités canadiennes obtiennent des informations sur le passé et sur les antécédents criminels et judiciaires du demandeur de visa. Le conférencier a jugé bon d’éclairer la lanterne des uns et des autres sur le rôle des centres de réception des demandes de visas (CRDV) situés à Accra et à Dakar et sans plusieurs autres pays de l’Afrique. A propos, il affirme qu’il n’est pas de leur ressort de prendre de l’argent chez les candidats autres que les droits exigibles de la biométrie fixé par la loi qui est de 85 dollars par personne l’équivalent de 40.000 FCFA. «Ils sont interdits de se mêler à tout ce qui concerne un avis juridique ou un avis sur le droit d’immigration canadien… Ils font juste des prélèvements et réceptionnent les demandes afin de les acheminer à l’ambassade. ils n’ont rien à voir avec le visa, ils ne sont pas l’Ambassade du Canada…» affirme-t-il. Car dit-il au vu des différentes plaintes de certains candidats, certains certains employés de ces centres se font passer commes des agents dimmigration et promettent vle visa ou un traitement prioritaire aux demandeurs ou leur font croire quils sont en étroite collaboration avec les agentq d’immigration. Et en retour réclament des sous aux demandeurs de visas venus se faire prélever leur empreintes biométriques.

    Face à la fraude, le consultant-conseil agréé en droit d’immigration au Canada et pdg des cabinets Canada Experts Pro, Sourou Edmond Sadonou, invite les demandeurs de visa à beaucoup faire preuve de vigilance car cest un monde qui regorge de beaucoup de fraude et de faussaires. «Pour faire un processus au Canada, il faut vérifier les antécédents ; vérifier si la personne est agréée, si la personne a des diplômes canadiens, si la personne est un citoyen canadien; est-ce qu’il est désigné par le gouvernement canadien; est-ce qu’il a son bureau au Canada ?..et faire un peu d’enquête avant de confier son dossier.» déclare-t-il. Bref, il souhaite que les demandeurs fassent beaucoup d’enquêtes pour ne pas tomber dans le piège des arnaqueurs.
    Avant de mettre un terme à cette conférence-débat, comme à son habitude et ceci chaque année, des visas ont été émis par le cabinet Canada Experts Pro à plusieurs personnes.
    À la fin, la satisfaction se lisaient sur tous les visages. Des témoignages ont été faits par plusieurs participants à cette conférence.

    Canada Experts Pro est situé à Montréal dans la province de Québec au Canada au
    10100 Boulevard Saint-Michel. Et toute personne doit s’adresser au bureau de Montréal par email, par téléphone ou par whatsapp : +1-514-546-1501

    Cabinet Canada Experts Pro, c’est l’Expertise, la Compétence et la Transparence.
    Contact: + 1 (514) 546 – 1501

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment