ALERTE :

    Nouvel accord économique et financier avec le FMI. Les trois critères qui ont facilité la tache au Bénin - Les Pharaons

    lokeng

    Le Bénin a conclu nouvel accord économique et financier avec le FMI. Au lendemain de cette opération spéciale ou le Bénin à prêté à une taux très faible, alors que le marché est en hausse, le chef de mission du FMI   au Bénin a expliqué les raisons qui ont conduit l’institution à faire confiance au Bénin, à l’heure ou certains pays sont en difficulté. Dans cette interview, Constant Lonkeng détaille les raisons qui ont motivé la démarche du FMI.

    Quel est l’objectif du nouveau programme soutenu par le FMI ?

    Constant Lonkeng :À court terme, l’EFF/ECF cherche à aider le Bénin à répondre aux besoins de financement urgents liés aux cicatrices induites par le COVID-19, à l’augmentation du coût de la vie au milieu de la guerre en Ukraine et aux risques pour la sécurité régionale. A cet effet, le programme comprend une enveloppe financière à hauteur de près de 650 millions de dollars sur 42 mois, dont 300 millions de dollars pour les six premiers mois de l’accord (143 millions de dollars ont été décaissés immédiatement après l’approbation du programme par le Conseil d’administration du FMI le 8 juillet). Ces décaissements anticipés représentent un vote de confiance majeur de la part du FMI et reflètent les antécédents établis du Bénin en matière de responsabilité budgétaire. Ce soutien financier important à un taux d’intérêt proche de zéro, et à un moment où les coûts d’emprunt sur le marché sont élevés et en hausse,

    Parallèlement, le programme vise à soutenir la poursuite des ODD par le Bénin à moyen et long terme. La mobilisation des recettes, pierre angulaire du programme de réforme économique du gouvernement, contribuera à répondre aux importants besoins de développement et de sécurité du Bénin, notamment un accès équitable aux services publics de base, tout en préservant la viabilité de la dette. Reflétant l’accent mis par le gouvernement sur la protection sociale, le montant des dépenses sociales prioritaires est soumis à un plancher semestriel dans le cadre du programme. L’EFF/ECF vise également à renforcer davantage la gestion des finances publiques, l’État de droit, la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, et le cadre de gouvernance. Ces étapes sont nécessaires pour stimuler les initiatives du secteur privé et tirer parti de l’énorme potentiel du Bénin.

    Ce programme est le tout premier dans le cadre de la politique d’exposition au risque de crédit combinée élevée (HCCE) du FMI. Pouvez-vous expliquer sa signification ?

    Constant Lonkeng : Le FMI accorde des prêts aux pays membres principalement par le biais de deux fonds : le Fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et la croissance (PRGT) et le Compte des ressources générales (GRA). Le montant du financement disponible pour un pays membre dans le cadre d’un programme soutenu par le FMI est normalement soumis à une limite qui dépend de la taille du pays dans l’économie mondiale. Le nouveau EFF / ECF du Bénin est unique en ce sens qu’il s’agit du tout premier programme soutenu par le FMI à combiner les ressources des deux fonds susmentionnés et au-delà de la limite d’accès combinée normale depuis que le FMI a adopté la politique d’exposition au crédit combinée élevée (HCCE) en 2020. .

    L’accès à un programme dans le cadre du HCCE est dicté par trois critères de qualification rigoureux, à savoir (i) le pays doit faire face à des besoins exceptionnels de balance des paiements ; (ii) les risques pesant sur la soutenabilité de la dette publique doivent être convenablement contenus ; et (iii) la capacité institutionnelle du pays doit être suffisamment robuste pour assurer des perspectives raisonnablement solides de succès du programme. Le FMI a évalué que le Bénin remplit actuellement les trois critères, une évaluation qui a été étayée par les antécédents établis du pays en matière de gestion macroéconomique et de responsabilité budgétaire, et son engagement continu en faveur de la réforme.

    Nous sommes convaincus que la mise en œuvre constante du programme générera des dividendes tangibles dans l’économie et améliorera la vie quotidienne des familles béninoises.

     

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment