ALERTE :

    Bénin/Justice: Après 4 ans de prison, KGB bénéficie d’une liberté conditionnelle - Les Pharaons

    Affaire-KGB-voici-le-verdict-de-la-CRIET-contre-le-milliardaire-beninois

    Dios CHACHA

    Bernard Godonou Kikissagbé alias ‘’KGB’’ condamné à cinq d’emprisonnement ferme en 2018 est désormais libre de ses mouvements. Il a été libéré sous certaines conditions par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).​

    Au nombre des 126 personnes ayant bénéficié d’une libération conditionnelle au titre du deuxième trimestre de l’année 2022 pour le compte de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) figure Bernard Godonou Kikissagbé alias ‘’KGB’’. Après plus de 4 ans de détention, celui qui a été incarcéré le 23 juillet 2018 pour escroquerie en bande organisée recouvre sa liberté à la faveur d’un arrêté en date du 6 août 2022 signé du Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Séverin Maxime Quenum. L’article 2 dudit Arrêté stipule que << l’exécution de cette mesure est subordonnée, pour les personnes condamnées pour crimes et délits économiques commis au préjudice de l’État, des établissements, offices et sociétés publics ainsi que des collectivités territoriales, au remboursement et au règlement des sommes mises à leur charge. Une décision dont le Procureur spécial de la Criet est chargé de son application. << Le présent Arrêté prend effet pour compter de sa date de signature et sera publié au journal officiel>>, a martelé savoir le garde des sceaux à l’article 4.
    L’homme d’affaires béninois aurait escroqué deux hommes d’affaires, lors des collaborations diverses. Le ministère public avait requis contre l’homme, un emprisonnement ferme de 04 ans, pour les différentes infractions commises. Mais, le juge a choisi d’alourdir la sentence en condamnant KGB à cinq ans d’emprisonnement ferme et 5,5 milliards de francs CFA pour les intérêts civils.
    Lorsque l’affaire a éclaté, l’homme d’affaires a réussi à s’extirper des mailles de la police et à se réfugier au Togo. Un mandat d’arrêt international avait été décerné à son encontre, ce qui a permis son interpellation le 31 mai 2019 à Lomé. Il a été extradé au Bénin le 16 juillet 2018.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment