ALERTE :

    Bénin/Économie Baisse de 0,3% des prix à la consommation en août 2022 - Les Pharaons

    marché dantokpa

    Dios CHACHA

    Pas de stagnation des prix des produits de consommation sur les marchés locaux au Bénin. La tendance haussière des prix des biens proposés par les marchands a été inversée selon le dernier rapport mensuel de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD).
    La lecture des données mentionnées dans le bulletin mensuel de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie montre que l’Indice harmonisé des prix à la consommation ( Ihpc) du mois d’août 2022 a enregistré une baisse de 0,3% par rapport à celui du mois précédent, soit en juillet 2022. Alors que l’Indice harmonisé des prix à la consommation du mois de juillet est ressorti à 107,1, celui du mois d’août 2021 est stabilisé à 106,0. Selon le rapport de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD), ce repli des prix des produits à la consommation relevé à travers l’Ihpc du mois d’août 2022 est imputable essentiellement à la diminution des prix des biens des fonctions « produits alimentaires et boissons non alcoolisées». Ces prix se sont établis à (-2,9%).
    Dans les détails, le rapport de l’INStaD pointe les groupes de biens dont les prix ont essentiellement contribué à cette baisse de l’Ihpc. Il s’agit des groupes de biens: « Légumes frais en fruits ou racine » (-14,8%), en lien avec la disponibilité de la tomate fraîche locale, de la carotte et du poivron frais dans les marchés ; « Tubercules et plantain » (-6,3%), en raison de la saison de l’igname, du manioc frais et de la patate douce ; « Poissons et autres produits séchés ou fumés » (-4,9%), à cause de la saison de basse température qui a été favorable à la pêche ; « Céréales non transformées » (-3,3%), liée au déstockage du maïs de la dernière campagne agricole du fait des nouvelles récoltes dans la partie méridionale du pays ; « Sel et épices » (-2,6%), à cause de la saison du piment frais dont l’offre s’est améliorée dans les marchés.
    L’évolution observée sur le mois a été modérée par la hausse des prix du groupe de produits tels que les « Huiles » (+3,2%), en lien avec l’accroissement des prix de l’huile de palme de production artisanale, en raison de la rareté des noix de palme ; Prix moyens de quelques produits de première nécessité en mai 2022. A Cotonou, le kg du maïs séché, selon l’INStaD, a été vendu à 238f, 239f à Porto-Novo, 247f à Parakou, 181f à Bohicon et 291f à Lokossa. Le kg du riz long grain a été cédé à 500f dans la métropole Cotonou, 495f dans la capitale Porto-Novo, 695f dans la cité des Koburu Parakou, 490f à Bohicon et 515f à Lokossa. Le kg du Gari 2è qualité a été vendu à 310f, 325f, 440f, 245f et 300 respectivement à Cotonou, Porto-Novo, Parakou, Bohicon et Lokossa.
    Le gaz domestique 6kg a été livré à 5330f à Cotonou, 4770f à Porto-Novo, 5160f à Parakou, 4770 à Bohicon et 4800 à Lokossa.
    L’Indice harmonisé des prix à la consommation (Ihpc) mesure l’évolution des prix à la consommation au niveau national. Les Indices sont des types laspeyres et les pondérations proviennent de l’enquête modulaire intégrée sur les conditions de vie des ménages.

    Dios CHACHA



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment