ALERTE :

    Compétitions internationales en droit OHADA: Trois palmes d’excellence pour le Bénin, un journaliste de LesPharaons distingué - Les Pharaons

    IMG-20221002-WA0058

    Sur l’estrade de l’édition 2022 des compétitions internationales en droit Ohada (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires), le Bénin a fière allure grâce à ses talents. La semaine écoulée, les résultats officiels ont distingué le Bénin dans deux différentes compétitions à l’échelle internationale, notamment pour le « Prix du Meilleur Ecrit Ohada » et pour le concours « Génies en herbe Ohada ». Pour la première compétition lancée le 15 avril dernier, Thierry Donald Tobossi et Cyrille Sèmako Ligan remportent la palme dans la catégorie « Meilleur Article », alors que Abass Wassy Olagbada et Celza Ariane Dadaglo sont primés dans la catégorie « Meilleur commentaire de décision de justice ». De même, le drapeau béninois s’est hissé jusqu’à la troisième marche du podium des lauréats au concours « Génies en herbe OHADA », grâce au trio Patrick Kouassi, Ruth Akpoli et Darel Dolapé.

    Au chapitre du « Prix du meilleur Ecrit Ohada », le Bénin fait le plein. Deux textes qui claquent. Deux styles qui s’envolent au-delà des frontières béninoises. Pour leur originalité, la pertinence des problématiques qu’ils soulèvent, la cohérence et l’équilibre de leurs contenus, ils ont remporté les suffrages d’un comité scientifique constitué d’universitaires disposant au moins du grade de Maître de conférences et de praticiens de réputation professionnelle établie en droit. Après une première sélection du comité scientifique présidé par le professeur Henri Désiré Modi Koko Bebey, agrégé des facultés de droit, onze articles scientifiques (dont trois œuvres béninoises ) et six commentaires de décisions de justice (dont une œuvre béninoise) ont été retenus.

    Après délibération du jury, présidé par le professeur Patrice Samuel Aristide BADJI, agrégé des facultés de droit, « Le formalisme en droit OHADA de la médiation : entre retrait et mesure », article coécrit par Thierry Tobossi et Cyrille Ligan sort du lot et décroche le premier prix de la catégorie « Meilleur article ». Dans la catégorie des commentaires de décision de justice, « La prééminence de la volonté des parties et la constitution du tribunal dans l’arbitrage institutionnel Ohada » coécrit par Abass Wassy Olagbada et Celza Ariane Dadaglo ravit la vedette aux six œuvres sélectionnés pour la finale. Ce qui confère à l’œuvre le Prix du « Meilleur commentaire de décision de justice ». Notons que Carine Pamela Kolegbe du Bénin occupe la deuxième place et le binôme Sètondji Coffi Doria DAKO avec René Pierre Jesuton ZANNOU, dixième place dans la catégorie du « Meilleur Article ».

    Au chapitre du concours « Génies en herbe Ohada, qui a connu son épilogue ce 1er octobre à Yaoundé au Cameroun, le Bénin est monté sur la troisième marche du podium. Le trio Patrick Kouassi, Ruth Akpoli et Darel Dolapé a émerveillé le jury aussi bien à l’écrit qu’à l’oral. Sélectionnés en août dernier parmi les finalistes de la Compétition Universitaire du Droit Ohada, ils ont émerveillé le jury par leur culture générale, leur culture juridique et l’étendue de leurs connaissances en droit en général et en droit Ohada en particulier. Les représentants du Bénin à ce grand rendez-vous du savoir ont bravé avec excellence les éliminatoires jusqu’aux demi-finales où ils ont malheureusement été arrêtés dans leur élan par le Gabon qui, en finale, a laissé le Mali soulever le trophée. Notons que c’est la deuxième année consécutive au cours de laquelle le Bénin a été demi-finaliste à cette compétition. On aura retenu que ni la France, ni le Cameroun pays organisateur ou encore le Togo, vainqueur de l’année dernière n’ont pu retenir la sélection béninoise dans son élan.

    Ouvert à tous les citoyens résidents ou non des Etats membres de l’Ohada, titulaires au moins d’un Master en droit, le Prix du Meilleur Ecrit Ohada est une compétition internationale qui vise à encourager une analyse des problématiques actuelles en rapport avec l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires pouvant conduire à la production d’ouvrages scientifiques. Il a est organisé chaque année par la Société Internationale de Droit avec le soutien de l’Ohada et ses partenaires. Par ailleurs, la Fondation pour le Droit Africain, présidée par Jairus Agossadou, est l’instance organisatrice de la Compétition Universitaire du Droit Ohada, événement ayant permis de sélectionner les ambassadeurs du Bénin pour le compte du concours « Génies en herbe Ohada ». Le moins qu’on puisse dire est que le Bénin n’a pas perdu son titre de quartier latin de l’Afrique. Le verbe et la matière grise béninoise ne cesseront d’émerveiller l’Afrique.

     

    Équipe Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment