ALERTE :

    Economie . Pénurie de riz au Libéria - Les Pharaons

    _ PHARAONS (8)

    Depuis des jours, au milieu des rumeurs d’une éventuelle pénurie, les Libériens se précipitent chez les grossistes pour acheter du riz, l’aliment de base national. Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et l’invasion russe de l’Ukraine ont entraîné des pénuries alimentaires et des prix plus élevés dans une grande partie du monde.

    Mais le Libéria, un petit pays d’Afrique de l’Ouest de 5 millions d’habitants, dont 27,6 % vivent en dessous du seuil de pauvreté international (2,15 dollars par personne et par jour), a été particulièrement touché par les retards de livraison, selon la Banque mondiale.

    Les prix du riz ont augmenté régulièrement au cours des six derniers mois pour atteindre environ 25 dollars le sac de 25 kg, tandis que les autorités ont théoriquement fixé le prix à 13 dollars le sac. Djaounsede Madjiangar, un porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM) en Afrique de l’Ouest, a déclaré que la pénurie de riz était due à des “retards de livraison”. “Les prix du riz sont clairement affectés par la crise en Ukraine”, a-t-il déclaré, notant qu’environ 70% des aliments de base du Libéria, y compris le riz, sont importés.

    “Comme dans de nombreux autres pays d’Afrique de l’Ouest, la hausse des prix alimentaires intérieurs reflète les tendances internationales des prix alimentaires, qui sont largement déterminées par la crise énergétique mondiale causée par les crises en Russie et en Ukraine”, a-t-il ajouté.

    Cette semaine, le département du Commerce a appelé les Libériens à “garder leur calme” et à s’abstenir d’acheter dans la panique, affirmant que davantage de fournitures étaient en route. Il a également exhorté les commerçants à ne pas spéculer en thésaurisant les matières premières. “Nous voulons rassurer le public sur le fait que les stocks de riz actuels du pays peuvent servir le marché jusqu’à l’arrivée prévue du prochain navire dans les prochains jours”, indique le communiqué.

    Il a déclaré que le gouvernement subventionnait les importateurs pour maintenir le plafonnement des prix des marchandises et a imputé les “livraisons retardées” à une ordonnance d’août de l’Autorité portuaire nationale pour empêcher les navires jugés défectueux d’accoster dans le pays.

    Environ 150 000 tonnes arriveront entre mi-octobre et début novembre pour approvisionner le marché jusqu’au début de l’année prochaine, a indiqué le ministère du Commerce. 22 000 tonnes supplémentaires sont attendues “dans les prochains jours”, selon le communiqué.

     

     

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment