ALERTE :

    Santé . L’OMS valide une victoire historique du Bénin en matière de santé publique - Les Pharaons

    _ PHARAONS (30)

    Trois pays africains ont franchi  une étape majeure : le Bénin, le Rwanda et l’Ouganda ont chacun été validés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour avoir éliminé au moins une forme de maladie du sommeil en tant que problème de santé publique . Cela rapproche le monde de la réalisation de l’objectif de l’OMS d’élimination mondiale de cette maladie d’ici 2030.

    Ces réalisations extraordinaires ont pris des années à se concrétiser, selon le Professeur Joseph Ndung’u est directeur exécutif de FIND au Kenya,  reflétant des décennies d’efforts de collaboration et de planification à l’échelle nationale et internationale. Au cœur de cette réussite se trouvent les tests de diagnostic, sans lesquels l’élimination et la surveillance de la maladie seraient impossibles.

    La maladie du sommeil, également connue sous le nom de trypanosomiase humaine africaine (THA), est un fléau en Afrique subsaharienne depuis des milliers d’années. Causée par un parasite transmis par la mouche tsé-tsé, aucun symptôme n’est apparent au début. Pourtant, après l’infection, le parasite s’enfouit progressivement profondément dans tous les organes du corps, et éventuellement dans le système nerveux central, provoquant une mauvaise coordination, de la confusion et une perte de sommeil. La THA est presque toujours mortelle sans traitement. Même avec une intervention vitale, des blessures débilitantes peuvent perdurer.

    En collaboration avec la communauté mondiale de la santé, le Bénin, le Rwanda et l’Ouganda se sont relevés pour relever le défi. Des outils et des stratégies de diagnostic adaptés et innovants, complétés par des efforts pour réduire la population de glossines, ont joué un rôle central dans la conduite d’interventions efficaces.

     

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment