ALERTE :

    Economie : Nouvel accord entre le Bénin et le FMI pour faire face aux répercussions des chocs exogènes - Les Pharaons

    wadagni g

    Une équipe du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Constant Lonkeng, a séjourné à Cotonou du 25 octobre au 3 novembre 2022, pour évaluer les développements économiques récents et les progrès au niveau des engagements du Benin dans le cadre du programme appuyé par le FMI. Le Conseil d’administration du FMI a approuvé, le 8 juillet 2022, un nouvel accord mixte MEDC/FEC pour le Bénin dans le cadre de la politique applicable à l’exposition au crédit combiné élevé d’un montant de 638 millions de dollars  , pour aider à répondre aux besoins de financement urgents et pour soutenir le progrès vers la réalisation des Objectifs de Développement Durable

    À l’issue de la mission, M. Lonkeng a fait la déclaration suivante :

    « Le programme économique et financier du Bénin au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) et de la facilité élargie de crédit (FEC) a démarré sous de très bons auspicestous les critères de performance quantitatifs à fin juin 2022 ont été largement atteints, et des progrès notables ont été réalisés dans la mise en œuvre des réformes structurelles. Les décaissements du FMI, fortement concentrés en début de programme, fournissent des marges de manœuvre nécessaires dans un contexte d’incertitude élevée au niveau mondial et intérieur.

    « Les autorités Béninoises et l’équipe du FMI sont parvenues à un accord au niveau des services sur les politiques qui sous-tendent la première revue du programme économique et financier dans le cadre du Mécanisme Elargi de Crédit et de la Facilité Elargie de Crédit. L’accord sera soumis à l’approbation du Conseil d’administration du FMI durant les prochaines semaines. A l’achèvement de la revue, le Bénin aura accès à environ 140 millions de dollars américains (équivalent à 108 millions de DTS), portant les décaissements cumulatifs à environ 280 millions de dollars américains sur les premiers six mois de l’accord dont la durée est de 42 mois.

    « Les développements économiques récents ont été favorables, en dépit de l’incertitude obstinément élevée à travers le monde—l’activité économique devrait augmenter de 6 % en 2022, soutenue par l’agro-industrie, la construction et les activités portuaires. L’inflation est restée nettement modérée, reflétant une bonne campagne agricole ainsi que des subventions par l’Etat aux prix de certains produits importés, notamment les carburants, les engrais et les denrées alimentaires.

    « Le programme est calibré de manière flexible pour faire face aux répercussions des chocs exogènes en 2022. A ce titre, le collectif budgétaire adopté par l’Assemblée nationale hier assouplit le budget initial de plus d’un point de pourcentage du PIB. Les autorités ont également soumis à l’Assemblée nationale un projet de loi de finances qui renforcera la consolidation des finances publiques en 2023, après trois années de relâchement budgétaire justifié dans un contexte de chocs importants et récurrents. Le projet de loi est conforme au programme ; il met l’accent sur l’assainissement budgétaire basé sur l’intensification de la mobilisation des recettes et la priorisation des dépenses afin de dégager l’espace budgétaire nécessaire pour les dépenses visant à renforcer la présence de l’État dans les zones à risque, conformément à l’approche civile des autorités pour atténuer les risques sécuritaires.

    « Il y’a des avancées notables dans la mise en œuvre des réformes structurelles. Cet agenda est soutenu en amont par un appui technique du FMI et des autres partenaires au développement du Bénin et reste ancré dans un plan national bien articulé. La mission a noté les progrès accomplis dans le renforcement du cadre de Lutte contre le Blanchiment des Capitaux/Financement du Terrorisme (LBC/FT) et a encouragé les autorités à maintenir une mise en œuvre résolue de leur plan d’action à cet égard.

    « L’opérationnalisation du registre social récemment établi, identifiant les pauvres et extrêmes pauvres à travers le Benin, fournira l’infrastructure nécessaire pour déployer divers programmes d’assistance sociale en période de difficulté, notamment le programme d’Assurance pour le Renforcement du Capital Human (ARCH). L’équipe a salué l’intention des autorités d’améliorer le registre social avec un module identifiant les personnes vulnérables aux chocs climatiques dans le cadre d’une stratégie d’atténuation des risques pour la sécurité alimentaire.

    « L’équipe a rencontré M. Wadagni, Ministre d’État, Ministre de l’Économie et des Finances, M. Bio Tchané, Ministre d’État, Ministre du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale, M. Dagnon, Conseiller spécial du Président de la République, M. Hounkpatin, Ministre de la Santé, Mme. ASSOUMAN, Ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Assilamehoo, Directeur national de la BCEAO (banque centrale régionale), le Général Bada, Directeur du Cabinet Militaire du Président de la République, des hauts fonctionnaires de l’administration béninoise, des représentants de la société civile, de l’association des banques et du secteur prive ainsi que des étudiants d’université et divers bailleurs de fonds.

    « L’équipe du FMI tient à remercier les autorités béninoises et les diverses parties prenantes pour leur accueil chaleureux à Cotonou et pour les entretiens de qualité qui ont été ouverts et candides. »

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment