ALERTE :

    Bénin/Positionnement des femmes sur les listes “normales” aux législatives: Une avancée considérable mais, des efforts restent à fournir - Les Pharaons

    ASSEMBLEE NATIONALE

    Au Bénin, les femmes manquent encore à l’appel à l’occasion des législatives du 08 janvier 2023. En dehors des 24 places obligatoires réservées à la gent féminine, elles sont moins présentes sur la liste dite “normale” de candidature de certains grands partis.

    Sur les listes des trois principaux partis politiques à savoir Union Progressiste Le Renouveau (UPR), le Bloc Républicain et la Force Cauris pour un Bénin émergeant (FCBE), les femmes sont de nouveau mises au second rang. En dehors des 24 sièges à elles réservées, elles n’ont pas un meilleur positionnement sur la liste dite “normale”. Qu’elles soient ministres, députées sortantes ou leaders à forte popularité, elles sont pour la plupart placées sur les positions exclusivement réservées aux femmes. Sur les positionnements de l’UP Le Renouveau, aucune femme ne conduit de liste dans les 24 circonscriptions électorales. Les plus connues comme la députée sortante de la 15ème circonscription électorale Sèdami Fagla Médégan ou encore la populaire chef de l’administration du parti du Baobab sont le diktat du fort reste. Et pourtant, elles auraient pu avec brio, conduire leur liste respective à la victoire dans chacune de de leur circonscription électorale. Le parti FCBE n’a non plus faire mieux. Seules Cathérine Chabi Daba est positionnée deuxième titulaire dans la 2ème circonscription électorale derrière l’ancien ministre de Boni Yayi, Rufin Nansounon.
    Par contre le Bloc Républicain a fait un effort considérable dans le positionnement des femmes sur la liste dite “normale”. Une bonne part leur est réservée sur la liste de candidature présentée par le cheval cabré. Si le Secrétaire National du parti, Abdoulaye Bio Tchané a annoncé près de 45% de candidatures féminines, on en dénombre 4 pour conduire la liste. Chantale Ahyi dans la 16ème circonscription électorale, Rosine Dangniho dans la 18ème et Sofiath Shanou dans la 19ème remettent leur siège en jeu en tant que 1ères titulaires. Quand à Alimatou Badarou, elle se présente pour la première fois dans la 15ème en tant que tête de liste.
    Quid de la place des femmes dans les dispositions du Code électoral. La 9ème législature a annoncé une bonne représentativité des femmes. Selon le code électoral en vigueur, elles devraient être au moins 24 femmes élues à l’Assemblée nationale au terme du scrutin du 08 janvier 2023. Un siège par circonscription électorale est exclusivement réservé aux femmes et les partis ont positionné sur leur liste au moins 48 femmes titulaires et suppléantes.

    Ainsi, dans le calcul pour lever les sièges, 85 seront attribués dans un premier temps et dans un calcul du fort reste, une femme par circonscription électorale sera élue. Cependant, il n’est pas exclu qu’elles soient également élues sur les positions dites “normales” des listes. Elles devraient d’ailleurs êtres présentes au front pour prouver leurs capacités à l’instar des hommes. Si on s’en tient à ces trois grands partis qui ont des élus, les femmes seront à peine 30 sur les 109 députés de la 9ème législature ; soit un peu moins de 30%. Une avancée considérable mais, des efforts restent à fournir.

    Équipe Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment