ALERTE :

    Opinion Heureux qui comme Houndété… - Les Pharaons

    eric-houndete-democrates

    Cyrille LIGAN

    Les Démocrates, dites-vous ? Il n’y a pas si longtemps, on les disait morts et enterrés. Pris en tenaille entre le quitus fiscal et le jeu des imprudences, ils n’avaient plus que leurs yeux pour pleurer. Dans un brouillard électoral qui ne disait pas son nom, il ne fallait voir, paraît-il, qu’un ultime soubresaut : Les Démocrates n’intéressaient plus personne et leur malheureux parti était voué à s’éclipser une fois de plus. Coup de théâtre. Avant même d’être enterré, le parti ressuscita. Éric Houndété, homme des rouages de sa fabrique, a mené de main de maître leur flambeau jusqu’à son inscription sur la liste de la Cena.

    Heureux donc qui, comme Houndété, a réussi à mettre son parti dans la danse électorale au prix d’une longue et périlleuse aventure. Tortue besogneuse au pays des lièvres bavards, l’ancien député a conduit son parti là où il voulait se rendre. Il a dû surmonter, on s’en doute, les innombrables embûches placées sur son chemin tant par ses amis que par ses ennemis politiques. Pourtant, dès la réception du récépissé, pas de rancune, mais un visage lumineux. Pas de triomphe, mais une joie évidente. Éric Houndété a compris qu’il n’y a pas de gloire sans croix. Et le chemin de croix, il l’a fait. La chance l’a peut-être servi, mais cela n’a pas suffi. Et avec la personnalité qui est la sienne, le président du parti Les Démocrates imprime, d’ores et déjà, une allure de résistant.

    La prémice posée, l’élection garde son importance. Sur le plan politique, la tâche est considérable. Il le sait. Et le retour du parti à bord du train du 8 janvier 2023 est indiscutablement une mauvaise nouvelle pour les concurrents habitués à compétir sans Les Démocrates. Faut-il s’en étonner ? Nullement. Faut-il s’en inquiéter ? Absolument. Il ne faut pas s’en cacher, la participation des Démocrates au prochain scrutin législatif a de quoi donner des sueurs froides aux partis concurrents. Ces partis devront désormais prendre en compte la bête politique qu’entretient Éric Houndété.

    Au sein de l’électorat, ceux qui ont jusqu’ici toléré ses discours continueront à lui faire confiance. Ceux que cela révulse ne verraient peut-être pas dans cette détermination à aller aux législatives une preuve d’engagement pour la restauration de la démocratie, ni n’envisageraient que soient confiées aux membres du parti des prérogatives régaliennes. Mais, avouons-le, l’endurance et la persévérance de cet homme nous fascinent déjà. En tous cas, nous aurions intérêt à donner, comme on dit, une chance au coureur.

    Équipe Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment