ALERTE :

    Bénin/Législatives 2023 Du pain sur la planche pour l’opposition - Les Pharaons

    Paul-Hounkpe-et-Eric-Houndete

    Cyrille LIGAN

    La guerre des trois aura bien lieu. Absents des listes électorales en 2019, Les Démocrates, la FCBE et le MPL s’élancent désormais vers les législatives avec prudence. Pour cause, le palier à franchir pour espérer siéger à l’Assemblée nationale est estimé à dix pour cent des suffrages qui seront exprimés au soir du 8 janvier. Pour le trio opposant, pas question de pactiser : ce sera un ménage à trois. Nul ne prend plaisir à jouer les oiseaux de mauvais augure à la veille des élections. Pourtant, au moment où les regards se tournent vers 2023, force est de constater un alignement inquiétant de périls. Et s’ils devaient s’agréger, l’opposition pourrait manquer de peu l’Assemblée nationale.

    C’est peu dire que les trois partis de l’opposition ont encore du pain sur la planche à quarante-neuf jours du scrutin. Si la bataille n’en sera que plus féroce, le fol espoir de la victoire motive chacun à labourer ses circonscriptions afin d’en récolter le pourcentage nécessaire pour la neuvième législature. Jadis hantés par la crainte de voir leur candidature refusée ou de glisser aux marges de la politique, Les Démocrates doivent s’inquiéter aujourd’hui bien davantage pour leur score au soir du 8 janvier. Eux, qui n’ont jamais participé à aucune élection depuis leur création, auront tout à prouver. L’ambiance timide qui présidait leurs dernières réunions publiques s’est comme chargée, jeudi, en électricité.

    Alors que son rival concentrait toutes les flèches, la FCBE, du haut de son piédestal, semblait littéralement se reposer sur ses lauriers. Le parti de Paul Hounkpè pense avoir un atout. Il a déjà fait la compétition en 2020 dans le cadre des communales et maîtrise un peu ses bastions. D’ailleurs, le parti est connu de tous comme le premier parti de l’opposition même si des interrogations se posent sur mes affinités avec le pouvoir Talon. Or, ces derniers mois, le parti a fait buisson creux. Il s’est aussi vidé d’une partie de sa base militante au profit de la mouvance. Paul Hounkpè devra donc retrousser les manches pour espérer gagner quelques sièges au parlement en 2023. Car, contrairement en 2020, d’autres partis de l’opposition sont présents dans le jeu électoral et il ne sera plus possible d’engranger sans s’employer.

    Longtemps dans l’ombre de ces deux partis, le MPL se présente au scrutin de 2023 sans grand espoir de gagner, mais il acte sa présence sur l’échiquier politique. C’est déjà cela. Ceci s’explique par le manque de dynamique du parti à l’échelle nationale. À moins d’une percée spectaculaire du MPL, c’est bien entre Les Démocrates et la FCBE que se jouera le sort de l’opposition au parlement. Il n’est pas dit que le parti d’Expérience Tébé ne parvienne pas à convaincre. Tant s’en faut. Mais un point d’interrogation subsiste sur l’existence de son vivier électoral. La menace devient encore plus tangible avec le quorum de dix pour cent à atteindre. Ce qui est peu probable pour le MPL qui, sauf erreur, n’a aucune assise nationale.

    Désormais, il reste sept semaines pour mettre dehors les partis de la mouvance. Toute l’opposition a cet objectif et doit donc se mobiliser. Du côté des Démocrates, on souligne que c’est un préalable pour répondre aux urgences sociales. Comme tous les partis, le trio de l’opposition doit d’abord donner la preuve de son ancrage national en rapportant, chacun, les dix pour cent des suffrages exprimés au plan national. Ce qui n’aurait pas été un problème s’ils s’étaient unis. Toujours est-il que trois faiblesses ne font pas une force.

    Équipe Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment