ALERTE :

    Bénin/Culture: Le secret des masques au menu des échanges - Les Pharaons

    IMG_0455

    “Le Centre” sis à Abomey-Calavi a abrité la causerie-débat sur le thème le secret des masques sur le festival Kaléta. Cette activité entre dans le cadre de la 4e édition du Festival Kaléta qui se tient à Cotonou du 30 novembre au 4 décembre 2022. A l’occasion, le sociologue Raymond Assogba et Fortuné Agossa, médiateur culturel ont outillé l’assistance sur le culte Kaléta qui est un acquis transmis de génération en génération.
    Dans son intervention, le professeur Raymond Assogba a dans une démarche méthodique démontrer que le masque est avant tout une pratique cultuelle. <<Le masque est un objet qui met en rapport l’esprit et les hommes. Ici au Bénin, nous avons le revenant, le Guelèdè, le Zangbéto. Le masque permet de dialectiser la mort. C’est également une théorie générale du mort et de la résurrection symbolique. Le masque est un espace d’émotion à partir duquel l’africain renoue avec l’éternité>>, a expliqué le sociologue.
    Contrairement à son prédécesseur, le médiateur culturel Fortuné Agossa a laissé entendre qu’il n’a rien de cultuel dans le masque. Pour lui, le masque permet tout simplement à l’homme de dissimuler son visage. << Le masque a permis aux anciens esclaves de se rappeler des carnavals qui se déroulaient a Rio de Jainero. Aussi, permet-il de garder ce lien entre le Brésil et l’Afrique>>, a-t-il affirmé.
    Toutefois, les deux panélistes ont reconnu que le Kaléta meurt à petit feu. <<Le Kaléta est mort aujourd’hui. Le Kaléta n’est pas la mendicité>>, a lâché le médiateur culturel, Fortuné Assogba.
    Si vous n’avez pas encore assisté à un spectacle de danse des Kalétas, alors c’est le moment pour vous d’en découvrir un des plus intéressants : il s’agit du Festival Kaléta.
    Un atelier sur la confection des masques, le spectacle Kaléta, danses, jeu ainsi que des ateliers vont meubler ces 5 jours de festivités.

    Équipe Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment