Droits de l’Homme. Le Conseil des Nations Unies examine les points forts présentés par le Bénin - Les Pharaons

_ PHARAONS (93)

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a examiné la situation des droits de l’homme au Bénin dans le cadre de l’Examen périodique universel (EPU). Le ministre de la justice et de la législation, Séverin Maxime Quenum, a déclaré que le Bénin a pris des mesures significatives pour améliorer la situation des droits de l’homme dans le pays.

Tout d’abord, le Bénin a organisé des élections législatives libres, transparentes et inclusives le 8 janvier 2023. Ces élections ont été reconnues comme étant libres et équitables par les observateurs internationaux, ce qui est un gage de la démocratie en vigueur dans le pays. Il a ensuite fait savoir que le pays a constitutionnalisé la meilleure représentation des femmes au sein des institutions , et   supprimé les dispositions discriminatoires à l’égard des femmes de son Code de la nationalité.

En outre, le Bénin a mis en place une Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme pour renforcer la lutte contre la corruption et les infractions économiques. Cette cour vise à assurer que les responsables de ces infractions sont rapidement traduits en justice et à protéger les intérêts des citoyens. Il a également indiqué que le Bénin a pris des mesures pour améliorer l’accès à l’éducation et les conditions de travail des enseignants. Le parlement a voté une loi pour renforcer les garanties en matière de droit à la santé, ce qui permet aux citoyens d’avoir un accès plus facile aux soins de santé de qualité.

LIRE AUSSI : La loi sur les zones économiques spéciales au Bénin promulguée. Lire le contenu

Maxime Sévérin Quenum a rappelé dans son allocution, que le Bénin a accepté 191 des 198 recommandations du dernier examen périodique universel, montrant ainsi sa volonté de se conformer aux normes internationales en matière de droits de l’homme. Il a également constitutionnalisé l’abolition de la peine de mort, montrant son engagement en faveur des droits de l’homme. Pour finir, il a précisé que le Bénin a également opérationnalisé son institution nationale des droits de l’homme, qui a pour mission de surveiller la situation des droits de l’homme dans le pays et de faire des recommandations pour améliorer la situation.


Qui sommes-nous?

Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


Contactez-Nous

Appelez à tout moment