CAN 2019/GROUPE B:

LES PREMIERS PAS DES DEUX NOUVEAUX ATTENDUS.

La poule B basée à Alexandrie au bord de la mer entre en compétition ce samedi 22 juin. Ce groupe n’est pas celui des titans, mais il focalisera néanmoins les attentions. Pour cause, deux équipes de cette poule vont disputer leurs toutes premières rencontres en Coupe d’Afrique des Nations de football. Il s’agit du Burundi et du Madagascar.

Ce sont deux novices pour une première qui feront tout à l’heure leurs baptêmes de feu à la CAN.

Le Burundi va jouer à 18h le Nigeria, triple champion d’Afrique. C’est une rencontre entre l’un des potentiels candidats à la récompense finale et une jeune équipe des hirondelles qui n’a pas la culture des grands rendez vous. A regarder l’histoire, les supers Eagles partent favoris, toutefois le Burundi a des arguments qu’il faut pour rendre la vie dure au champion de 2013.

Les nigérians auront fort à faire face à une équipe très disciplinée et qui a une superbe ligne offensive. Dans ses rangs, Fiston Abdul Razak du JSK Kabili auteur de six réalisations en éliminatoire. Les hirondelles sont restés invaincus lors des campagnes éliminatoires. Ils ont sans doute les atouts qu’il faut pour réussir leur baptême de feu d’avant une équipe nigériane qui doute parfois. Le seul problème du Burundi, c’est qu’il a une défense qui n’est pas à la hauteur de l’attaque.

Il va falloir que la défense burundaise fasse vraiment preuve de solidité, au risque de subir les affres de Odilon Ighalo, qui a terminé meilleur buteur des éliminatoires avec sept buts.

Mais quelque soit l’issue de ce match, le Burundi n’aura aucun regret, parce qu’il est venu d’abord pour apprendre.

Tout comme le Burundi, l’équipe du Madagascar va jouer sans pression pour son entrée en compétition face à la Guinée Conakry à 21 heures. L’équipe malgache étant la première nation à obtenir son sésame pour l’Égypte, a des arguments solides à faire valoir face à la Guinée. L’équipe guinéenne a perdu trois matchs en autant de sortie effectuée lors des préparatifs pour l’aventure égyptienne. C’est dire donc, que cette équipe est prenable. Remplie de beaucoup de binationaux, les baréa peuvent compter sur l’expérience du défenseur de Reims Romain Métanire et de Jérémy Morel de l’Olympique Lyonnais, sans oublier le défenseur de Clermont Faneva Andriatsima. On a quelque chose de grand à jouer , a d’ailleurs déclaré hier le vétéran de 35 ans. L’équipe de Madagascar est donc décidé à mordre dans cette Coupe d’Afrique des Nations, pour laisser des séquelles sur le visage de ces adversaires.

Pour une première, burundais et malgaches peuvent créer la sensation, l’émotion et rentrer dans la cours des grands.

Juste HOUNGLA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici