CAN 2019

Le Sénégal en finale sous les larmes tunisiennes

Juste HOUNGLA

Le Sénégal se rapproche plus du sommet des pyramides. 17 ans après la détresse face au Cameroun, les Lions de la Téranga retrouvent la finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football.

C’est une finale décrochée au bout de la douleur et de la ténacité par le score étriqué d’un but à zéro.

Sous la très belle lune du stade de 30 juin, le Sénégal parvient à confirmer son statut de grand favori de cette 32e édition de la CAN. Les Lions de la Téranga s’envolent pour le stade international du Caire, à l’issue d’une demi-finale de grand bras de fer.

La Tunisie a été dominatrice, mais très brouillonne dans la finition. Les meilleures occasions de la partie ont été pour les Aigles de Carthages, mais l’efficacité a manqué à une équipe tunisienne très naïve sur les dernières actions.

À la 74e minute, la Tunisie obtient un penalty raté par SASSI. À force de louper chaque fois les balles de match, le Sénégal entre temps très douteux, a repris de la confiance. C’est dans cette confiance qu’à la 79e minute, les Lions de la Téranga obtiennent à leur tour un penalty. Mais Henri SAIVET manque aussi la balle de match.

Un penalty de part et d’autre ne change rien au score : zéro but partout au terme des 90 minutes. La décision va se faire finalement dans les prolongations. 30 minutes supplémentaires qui ont été fatales pour la Tunisie. À la 100e minute, une erreur grossière d’HASSEN permet au Sénégal de mener au score grâce au malheureux BRONN qui marque contre son camp.

Les Tunisiens ont cru revenir dans le match, quand le juge central siffle un nouveau penalty en leur faveur. Mais après consultation de la VAR, le penalty a été sévèrement et injustement annulé à la plus grande colère des Aigles de Carthages. C’est sans forcer le destin, que le Sénégal s’impose face à la Tunisie et obtient son ticket pour la finale du 19 juillet. Vaincre la Tunisie a été une mission sinécure pour le Sénégal.

Battue, la Tunisie n’aura pas l’occasion cette année d’ajouter une nouvelle étoile sur son maillot, après la seule et l’unique en 2004.

Le Sénégal va jouer sa deuxième finale, avec en esprit, de s’imposer enfin sur le continent du football, afin d’oublier la tragédie de 2002.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici